Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2021-04 | Page d'accueil

jeudi, 24 juin 2021

St-Julien Annemasse payant ? Vraiment ?

autoroute st julien annemasse en jpg.jpgHier, Christian Monteil a annoncé que la section Annemasse-St Julien allait devenir payante. Au XXIème siècle, dans un souci de transparence, il est d'usage de déclarer ses conflits d'intérêts potentiel : lorsque le Président du Conseil Départemental intervient publiquement sur l'ATMB, il devrait préciser qu'il en est administrateur et mentionner le montant de ses propres revenus issus de l'ATMB sur les dernières années. Voilà maintenant quelques temps que l'ATMB fait pression sur les élus locaux et la presse locale pour tenter de rendre payante cette section d'autoroute : "les frontaliers ont les moyens" me déclarait un cadre de l'ATMB à ce sujet, révélant sans s'en rendre compte le motif principal du projet. Dans un curieux mélange des genres, il était venu me parler de mon opposition au projet de mise en péage et s'informer des tarifs de parution publicitaire dans la brochure d'information cantonale que je publiais : je n'ai pas été convaincu par ses arguments sur le péage... et j'ai constaté que l'ATMB n'avait finalement jamais acheté de page de publicité auprès de la régie qui finançait la parution de ma brochure cantonale.

Il y a quelques années une journaliste locale m'avait dit : "Il y a deux sujets sur lesquels nous n'avons pas le droit d'écrire librement : l'ATMB et le Conseil Départemental", m'expliquant que c'étaient des annonceurs bien trop importants pour que les rédactions se permettent un traitement libre de l'information les concernant. La France sera réellement démocratique que lorsque les Français feront l'effort et paieront le prix de s'informer de manière indépendante.

L'Etat qui exige des études d'impact sur tous les projets d'aménagements n'en demande curieusement aucune sur ce projet majeur : la mise en péage de ce contournement routier de la 5ème plus grande agglomération de France (avec 1 million d'habitants, le Grand Genève est plus peuplé que l'agglo de Toulouse !). Pourtant, sur le terrain l'impact est clair, un report considérable de circulation sur les routes nationales déjà sous dimensionnées et un engorgement permanent des voies de circulation. Les conséquences seraient désastreuses pour le commerce local et les recettes de TVA monumentale de l'Etat en zone frontalière. L'état perdrait beaucoup plus en recettes de TVA qu'il ne gagnerait en recette de péage. Mais comme l'affaire de la scolarisation des élèves genevois l'a montré, et contrairement aux fonctionnaires genevois, il semble que les fonctionnaires d'état en Haute-Savoie ne savent faire des additions, des soustractions et des multiplications que dans l'application d'un budget annuel mais pas pour la prospective financière publique.

La liaison entre Annemasse et St Julien est la liaison la plus empruntée de TOUT le département de la Haute-Savoie... la modeste route nationale ne pourra pas accueillir un tel trafic. Manifestement, certains décideurs comptent sur la passivité des citoyens pour que les habitants du Genevois soient les seuls français à devoir payer pour se déplacer en voiture de la seconde ville du département à sa Sous-Préfecture. L'avenir dira s'ils ont eu raison de compter sur VOTRE passivité.

Ils prétendent que la loi imposerait que cette section soit payante depuis la fin de la concession précédente en 2015... pourtant la gratuité est légale, puisqu'elle a eu lieu pendant 6 ans et que personne ne s'en est plaint devant les tribunaux ! Les sections gratuites sont même nombreuses en Haute-Savoie : Sallanches-St Gervais, La Roche-Vallée verte. Mais il semble que les frontaliers ont bon dos pour faire payer aussi la moitié de ceux qui ne le sont pas. La gratuité est même la règle en France pour tous les contournements de métropoles, raison pour laquelle vous avez toujours un péage à l'arrivée et au départ d'une grande agglomération. Le Genevois fait partie du territoire nationale et la règle de gratuité des contournements de grandes agglomérations doit y être appliquée.

L'ATMB dont les honteux profits faramineux malgré des platebandes entretenues comme des terrains de golf n'a pas besoin d'une nouvelle section à péage : sa rentabilité est déjà supérieure à celle de LVMH ! D'après les comptes publiés sur le site de l'ATMB, si le prix de l'autoroute devait être callé sur les coûts réels, le tarif devrait baisser de plus de la moitié.

D'ailleurs la mise en péage de la section St Julien Annemasse n'est même pas prévue au contrat de concession de l'ATMB. Il nécessiterait une modification de la concession.

Lorsque j'étais maire j'étais intervenu à de nombreuses reprises pour rappeler ces faits. La nouvelle équipe municipale qui a déjà du mal à gérer les affaires courantes et dont la maire est aux abonnés absents n'a manifestement pas plus à dire sur ce sujet que sur l'opposition de la commune de Viry à l'échangeur autoroutier - abandon qui reporte 3500 véhicules de plus par jour en transit à travers St Julien !!! Virginie Duby-Muller, la député et conseillère départementale (candidate à sa réélection ce dimanche) ne s'est jamais opposée publiquement à la mise en péage de cette section d'autoroute. Il ne faut pas compter sur elle. Le Maire d'Annemasse et le Président de la Communauté de Communes étaient intervenus après moi sur le sujet, comme ils l'ont fait sur la scolarisation des élèves genevois. Mais l'affaire de la scolarisation des élèves genevois a montré qu'ils n'ont pas poursuivi le combat politique en mon absence.

Les habitants ne pourront compter donc que sur eux-mêmes pour que le contournement de Genève reste gratuit comme tous les contournements de métropoles en France, pour que la gratuité y demeure comme entre Sallanches et St Gervais ou La Roche et Bonneville. Ou tout simplement pour que l'Etat si prompte à donner des leçons et imposer des études d'impact à tout promoteur de projet montre l'exemple en publiant une étude d'impact sérieuse sur les conséquences en terme de mobilité, de commerce local et de recettes de TVA !

10:26 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |