Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Baisse d'impôts nationaux et hausse d'impôts à St-Julien-en-Genevois | Page d'accueil | Pour réduire le chômage, les impôts et les gaz à effet de serre, pour la démocratie, mobilisons nous ! »

lundi, 28 mars 2022

La concertation des habitants : des promesses aux augmentations d'impôts

De 2014 à 2020, nous avons multiplié les concertations. Cela a commencé avec la mise en place des comités de quartier qui ont déterminé des priorités auxquelles il a été répondu et qui ont été mises en oeuvre à chaque fois que cela était possible. La concertation s'est développée avec des groupes de travail, des réunions de présentation de projet durant lesquelles les habitants pouvaient faire part de leurs remarques. Les architectes du groupe scolaire Nelson Mandela nous ont ainsi indiqué qu'ils n'avaient auparavant jamais eu l'occasion de rencontrer les habitants et les usagers d'un bâtiment avant même d'avoir posé le premier coup de crayon. Jamais non plus ils n'avaient eu à présenter et modifier leur projet en fonction des remarques d'un groupe de concertation impliquant riverains, usagers, parents d'élèves..

La concertation cela a aussi été les boites à idées sur le programme d'économie pour que la commune échappe à la situation financière désastreuse dans laquelle nous l'avons trouvée. La concertation s'est faite aussi avec les minorités qui étaient très régulièrement consulté et dont les avis étaient écoutés à chaque fois qu'ils étaient constructifs et pertinent. La concertation s'est pratiquée également au travers d'enquêtes annuelles, de réunions publiques mensuelles et par une écoute constante.

Malgré les promesses, cette concertation s'est largement délitée. La récente décision de la municipalité d'augmenter les impôts de +10% a été prise sans aucune concertation. D'après l'enquête que nous avons réalisée, 97% des habitants n'ont pas été consulté sur cette décision, 92% souhaiteraient l'être à l'avenir. De manière plus générale, 91% des habitants estiment ne pas être consultés par la municipalité sur les décisions importantes. Comble du cynisme, la municipalité a organisé une réunion d'information une semaine APRES que le conseil municipal ait pris sa décision.

Le gouvernement lui aussi a organisé des réunions de concertation notamment après la crise des gilets jaunes à l'occasion de laquelle de nombreux ateliers de réflexion ont été organisés partout en France. Cela s'est également pratiqué au travers de la convention citoyenne pour le climat. Nous proposons que cela soit renouvelé à l'occasion d'une convention citoyenne sur la fin de vie. Sur de nombreux sujets, tels que la justice par exemple, l'avis des citoyens et des parties prenantes ait demandé. Ce processus ressemble largement à la pratique de nos voisins suisses qui mettent ainsi des lois en consultation. Le projet présidentiel que vous pouvez lire ici, a été conçu au travers d'une démarche participative impliquant des dizaine de milliers de citoyens et de très nombreux bénévoles. Les propositions qui vous sont faites aujourd'hui, émanent de citoyens et sont assemblées dans un projet cohérent.

La concertation c'est une manière de décider, ce ne doit pas être qu'une promesse sans lendemain comme à St Julien.

11:18 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.