Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Présidentielles : qui, quoi ou comment ? | Page d'accueil | La France a besoin de moyens de police, de justice, de santé et d'éducation »

mardi, 22 novembre 2016

Réformer la France avec les Français (Juppé) plutôt que contre eux (Fillon)

Pour le second tour des primaires de la droite et du centre, les Français pourront choisir entre le programme de rassemblement et de réforme d'Alain Juppé et la confrontation brutale proposée par François Fillon.

Le projet d'Alain Juppé consiste à moderniser et réformer la France en rassemblant les Français sur un diagnostic partagé et des solutions assumées. Il propose un plan d'économie colossal à 85 milliards d'économies. Une ampleur inégalée, mais qui reste réaliste. La proposition de François Fillon de réaliser 100 à 110 milliards d'économies est brutale et irréaliste. 25 milliards de différence, c'est l'ampleur du plan d'économie qui vient d'être imposé aux collectivités. A Saint-Julien, la mise en œuvre du projet de François Fillon se traduirait inévitablement par des suppressions de services communaux de proximité et des augmentations de tarifs colossales.

Alain Juppé propose de supprimer 200 000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat. Un rythme qui permet d'organiser les services différemment, d'automatiser certaines tâches ou de supprimer des tâches devenues inutiles ou redondantes. François Fillon, lui propose de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires. Cela conduit à ne renouveler pratiquement aucun départ en retraite. Cela conduit inévitablement à supprimer des postes dans la police, la gendarmerie, la justice, l'éducation nationale ou la santé alors même que nos besoins de sécurité augmentent, que nous avons besoin de former les jeunes à la concurrence internationale, et que la population vieillissante à besoin de davantage de soins. Alain Juppé c'est la réforme par le rassemblement, François Fillon propose la brutalité qui conduit au blocage d'une société.

Alain Juppé propose que le temps de travail puisse être négociée en fonction des besoins des entreprises. François Fillon propose d'augmenter unilatéralement le temps de travail à 39h dans le public et puisse être augmentée jusqu'à 48h dans le privé. La méthode est tout aussi brutale que celle employée par Martine Aubry en son temps. Comme la loi sur les 35 heures, la méthode Fillon conduit à une désorganisation complète des services et des entreprises, plutôt qu'une adaptation aux besoins de chacun.

Je suis convaincu qu'on ne réforme efficacement un pays qu'avec un soutien large de ses habitants, et pas en imposant brutalement les souhaits de quelques uns à tous les autres. Le projet de François Fillon est inapplicable dans un pays moderne où l'on traite les habitants en adultes. Il conduira à des blocages monstres et restera lettre morte. Ce serait un recul pour la France. La victoire d'Alain Juppé dimanche prochain est nécessaire pour la France.

Elle est possible, grâce à vous.

D'abord parce que, comme pour toute élection, les personnes qui viendront voter dimanche prochain ne sont pas les mêmes que celles qui sont venues dimanche dernier. D'après les statistiques habituelles, environ 1 million d'électeurs de dimanche dernier ne viendront pas dimanche prochain, et 1 million d'autres habitants au contraire feront le déplacement pour la première fois. Par ailleurs, il reste encore 8 millions d'électeurs de la droite et du centre susceptibles de venir voter dimanche prochain... et de faire basculer le résultat de manière très significative. En particulier les jeunes qui mesurent cette semaine à quel point ces primaires engagent leur avenir.

Enfin, la comparaison des programmes qui était difficile à faire avec 7 candidats en lice devient plus facile lorsqu'il n'en reste plus que deux. Cette semaine, les Français peuvent mieux comparer les programmes et faire un choix.

11:34 | Commentaires (8) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Et votre ami Bayrou qui menace de se présenter. Il nous a mis Hollande aux manettes en 2012, il est capable de nous mettre Marine en 2017!!!!!!!

Écrit par : tubix | mardi, 22 novembre 2016

L'attitude de Juppé depuis dimanche est pathétique et ne le servira pas. Tout comme la votre auprès de Bayrou qui est la plus grosse bouse de l'histoire de france.

Écrit par : gigot à l'ail | mardi, 22 novembre 2016

Cher Antoine, cher Monsieur le Maire,

Soyons logiques,

Tu reprends volontiers à ton compte, je pense, à en juger par ton engagement centriste, la volonté des signataires du Traité de Rome, d’une « union toujours plus étroite entre les peuples européens. »

Aujourd’hui, la France souffre d’un taux de chômage de 10% (4,2% en RFA), d’une croissance de 0,3% (1.9% en RFA), d’une dette rapportée au PIB de 96,4% (68,1% en RFA), d’un déficit commercial de 60 milliards d’euros (251 milliards d’excédent en Allemagne). Nos réserves d’or ont fondu à 2400 tonnes (3400 tonnes pour la RFA).

Notre logiciel politico-économique n’a pas varié de ce côté du Rhin depuis les lois Chirac-Jospin et la mise en place des 35 heures. En Allemagne, les lois Schröder-Hartz ont, dans les années 2000, réarmé la machine de guerre économique.
Si nous voulons lutter à armes égales dans cet ensemble économique européen sous domination allemande, et à l’échelle du monde, nous n’avons pas le choix. Il nous faut nous réformer.
Brutalement peut-être pas, mais fortement.

François Fillon semble défendre un programme de rupture, nécessaire pour que la France relève la tête dans le concert des nations.

Toi qui crois en l’Europe, seul François Fillon, s’il fait ce qu’il annonce, peut nous mettre au niveau de l’Allemagne.
Sa victoire au soir du premier tour a été une surprise. D’abord parce que les médias nous « vendent » Alain Juppé comme prochain président depuis plus de 6 mois, mais surtout parce que près d’un sympathisant des droites sur deux a voté sur son nom sans ambages.

Qu’attendre d’Alain Juppé, l’homme du consensus mou, compatible avec la gauche (venue en masse voter pour lui) ? Le statu quo d’un vieillard qui cherche une revanche pour sa chute lamentable de 1997. La France peut-elle se le permettre ? Elle a mieux à faire.

Son comportement dans cet entre-deux-tours se rapproche aujourd’hui de celui dont tu as été victime pour les dernières municipales (attaques sur la personnalité, outrances dans la contestation du programme).
Si les choses restent en l’état, il ne dépassera les 25% qu’avec une mobilisation forte de la gauche.

Soyons logiques, les pro-européens ne peuvent que soutenir François Fillon qui nous propose une remise à niveau du pays.
Les alter-européens, dont je suis, voteront aussi pour lui à cette primaire. Nous aurons tout loisir d’examiner les autres candidatures lors du premier tour des présidentielles….

Bien amicalement,

C Piccot.

Écrit par : Piccot | mardi, 22 novembre 2016

Juppé est tombé bien bas et vous avec.

Écrit par : zizi de mouton | mercredi, 23 novembre 2016

@Tubix : Vous estimez que c'est François Bayrou qui a permis l'élection de François Hollande ? C'est un peu rapide. Il a simplement dit qu'entre deux maux il fallait choisir le moindre. Aujourd'hui tous les alliés de l'époque de Nicolas Sarkozy et l'écrasante majorité des électeurs de droite admettent que toutes les critiques de Bayrou à l'encontre de Sarkozy étaient pertinentes ! Ceux qui ont permis l'élection de François Hollande, ce sont surtout tous ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy au premier tour, sachant pertinemment, que la majorité des électeurs centristes ne pourraient pas voter pour un tel candidat au second tour (un tiers de vote Sarko, un tiers abstention et un tiers Hollande). Absolument TOUTES les études d'opinion alertait sur la victoire de Holllande en cas de passage de Sarkozy au second tour. Assumez vos responsabilités dans l'élection de Hollande plutôt que de la rejeter sur Bayrou. Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | dimanche, 04 décembre 2016

@Gigot à l'Ail : ni Juppé ni Bayrou ne s'abaissent à laisser des commentaires anonymes... ils ont au moins le mérite de dire ce qu'ils pensent à haute et intelligible voix pour l'avenir de la France. Je vous recommande d'en faire au moins autant avant de vous permettre de dénoncer leur prétendue "bassesse". Bien cordialement.

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | dimanche, 04 décembre 2016

Cher Cyrille,

Merci pour ton point de vue. Désolé pour le retard de ma réponse.

Je pense que le programme de Juppé était extrêmement radical. La différence avec celui de Fillon c'est qu'il est réaliste. Et la France a besoin de réel pas d'imaginaire.

Bien amicalement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | dimanche, 04 décembre 2016

@zizi de mouton : pas au point de poster des commentaires débiles de manière anonyme. Bien amicalement, Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | dimanche, 04 décembre 2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.