Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les 3 malédictions françaises | Page d'accueil | St-Julien-en-Genevois porte à 60% la majoration de la taxe d'habitation pour les résidents secondaires »

mercredi, 01 février 2017

La lutte contre les déchets sauvages à Saint-Julien

Depuis septembre, nous sommes confrontés à une multiplication des déchets sur la voie publique, en particulier aux abords des logements nouvellement livrés et aux abords des points d'apport volontaires.

Les agents de la voirie ont été particulièrement sollicités et le sont encore. Cela leur prend énormément de temps, pour une tâche qui ne leur revient pas. Du coup, ils sont moins disponibles pour les missions qui sont les leurs d'entretien de la voirie et des espaces verts. Il est de la responsabilité individuelle de chacun de déposer ses déchets dans des containers. Les agents n'ont pas pour mission de ramasser les déchets abandonnés. Pour vivre dans une ville propre, nous devons collectivement refuser de laisser certains d'entre nous abandonner leurs déchets sur la voie publique.

Nous avons également été confrontés à la défaillance d'une entreprise pendant les fêtes de noël. Un congé de fin d'année couplé à un arrêt maladie dû à la grippe a empêché une entreprise de mettre en œuvre les collectes habituelles en pleine période de fête propice aux déchets. Il a fallu plusieurs semaines pour rattraper le travail.

Aux abords des nouveaux logements, certaines entreprises et certains habitants peu scrupuleux abandonnent des déchets volumineux sur la voie publique plutôt que de les amener en déchetterie à Neydens comme il est de leur responsabilité. N'hésitez pas à signaler ces comportements auprès de la police municipale. Nous veillerons à l'avenir avec les promoteurs à ce que des bennes soient laissées à disposition des nouveaux résidents jusqu'à la livraison des derniers logements.

Nous sommes aussi confrontés à des infractions au stationnement qui empêchent les camions de relever les déchets. En particulier chemin du loup, avenue de Ternier jusqu'à récemment, au hameau de Ternier, dans le quartier des jardins de l'Europe ou encore à la résidence sociale avenue de l'industrie. Si vous observez un automobiliste stationner devant un point de tri, dites-lui amicalement que son stationnement empêche l'enlèvement des ordures et dégrade tout le quartier. Pour notre part, nous multiplierons les dispositifs empêchant ce stationnement comme cela a été fait avenue de Ternier et un arrêté prévoira des amendes à 135 euros pour ces infractions.

Il arrive souvent que les déchets soient amoncelés aux abords des containers alors que ces derniers sont vides ou presque. Il suffit qu'un habitant laisse une poubelle à côté et les suivants pensent que le container est plein. Les déchets se multiplient aux abords et ne sont pas ramassés. Il faut veiller à mettre vos déchets dans les containers. Avenue de Ternier, il n'est jamais arrivé que les containers soient pleins lors du ramassage ! Si cela arrivait un jour, il faut aller à un autre point de collecte. Le plus souvent c'est une simple difficulté à ouvrir le container ou un sac qui obstrue qui incite un premier habitant à laisser un sac à côté... Si vous voyez une ou deux premières poubelles posées à côté, mettez les dans les containers avant que l'épidémie ne commence. Ainsi elles seront ramassées lors du passage du camion.

La commune avec la communauté de communes va multiplier les points d'apports volontaires afin de réduire la pression sur les sites existants et d'améliorer la performance du tri. Nous travaillons avec la Communauté de Communes en charge de l'enlèvement des ordures ménagères et du SIDEFAGE en charge de l'enlèvement des déchets triés et du traitement pour résoudre un à un les problèmes.

Depuis plusieurs mois, la police municipale inflige des contraventions aux personnes qui laissent leurs déchets sur la voie publique.

Nous continuerons ce travail. Cependant, soyons clairs, les agents communaux ont besoin de notre soutien à tous. C'est notre responsabilité collective d'interpeller les habitants qui laissent leurs déchets sur la voie publique. C'est notre responsabilité à tous de veiller à ce qu'aucun déchet ne soit abandonné. C'est notre responsabilité à tous de trier. Pour ma part, je les remercie de leur engagement quotidien à notre service dans la lutte contre les déchets sauvages.

16:54 | Commentaires (5) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Pour ma part je ramasse au moins un déchet par jour .ce n'est pas grand chose mais si chacun en fait autant, nos rues seront plus propres.

Écrit par : Durindel | mercredi, 01 février 2017

Bonjour Jean-Marie,

Effectivement, la propreté urbaine est aussi affaire de responsabilité individuelle et collective. Merci de votre contribution.

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | vendredi, 03 février 2017

Bonjour Monsieur Le Maire,

Merci pour votre message, il était temps d'un rappel à l'ordre.

Notre nouveau quartier des Jardins de l'Europe dont nous sommes si fiers continue de voir de nouvelles arrivées avec ce que cela comporte comme volume de déchets supplémentaires générés. Mais il y a pire, les crottes de chien, des propriétaires de chiens peu scrupuleux qui ne ramassent pas. Etant propriétaire d'un petit chien, il m'arrive de remplir mon sac avec d'autres excréments non ramassés ou autres déchets, mais vu la quantité qui jonchent les espaces communs, c'est devenu mission impossible. Alors, j'espère que les amendes seront standardisées aussi pour ceux-ci qui ne respectent pas ces règles simples pour le bien de la communauté. A mon avis, il n'y a que le passage par le porte-monnaie qui soit plus efficace et dissuasif, par ailleurs quelques caméras supplémentaires seraient les bienvenues pour les personnes malveillantes.

Bien cordialement
José Martinez

Écrit par : Martinez | vendredi, 03 février 2017

Pour ma part, je considère qu'il est de la responsabilité des élus comme des citoyens de faire pression sur les distributeurs et les fabricants pour qu'il y ait une diminution importante des emballages et des produits inutiles...
D'autre part, nous avons besoin collectivement de repenser le rôle des syndicats comme le SIDEFAGE qui ne propose rien d'autre que l'incinération des déchets sans faire de réelles propositions pour l'avenir...le recyclage étant souvent une filière lucrative reportée sur des entreprises privées.
En dernier lieu, je ferai une proposition de bon sens : augmenter les taxes sur les ordures ménagères pour consacrer ce budget à l'embauche de personnels supplémentaire pour assurer le nettoyage et valoriser notre environnement. Cela aurait deux effets : 1) engager des gens qui recherchent une activité
2) toucher au porte-monnaie des citoyens qui seront plus attentifs à ce problème

Écrit par : Drevet | vendredi, 03 février 2017

Bonjour Monsieur Le Maire,

J'habite le quartier des Jardins de l'Europe depuis sa création et je constate comme tant d'autres que beaucoup de déjections canines polluent nos trottoirs et bas côté. Mes enfants y sont exposés, ils ne peuvent pas jouer ou courir sereinement. Comme toujours une minorité d'indélicats jette l’opprobre sur la majorité des propriétaires de chiens qui je le constate de visu sont respectueux des autres. Encore une fois le vivre ensemble est mis à mal et le "pas vu pas pris" le leitmotiv des égoïstes avares du plus petit effort: je trouve des canettes de boisson vides jonchant le sol à moins de 30 mètres des containers de recyclage. Je me rends compte sur ce blog que plusieurs concitoyens s’inquiètent de cette dérive qui plombe notre qualité de vie. En espérant que des solutions de sensibilisation/incitation voir de répression le cas échéant, puissent être trouvé.
S. Linselles

Écrit par : Sébastien Linselles | dimanche, 05 février 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.