Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« #7 On l'a dit, on le fait : la mobilité douce | Page d'accueil | #8 On l'a dit, on le fait : développer les transports en commun »

lundi, 03 avril 2017

Mon credo pour la France

Je crois que les défis de notre temps seront résolus à l'échelle des continents plutôt que des royaumes du moyen-âge. Je crois que nous devons mieux organiser la démocratie à l'échelle européenne pour assurer notre défense, préserver notre environnement, développer notre économie et nos emplois, renforcer nos entreprises, peser dans les choix de la planète. Je crois que la France a besoin de plus d'Europe.

Je crois que seuls les peuples font les pays et les grandes nations. Je crois que les Français doivent assumer leurs responsabilités collectives plutôt que de s'en décharger une fois tous les cinq ans sur un homme prétendument providentiel. Je crois que les pays en général, et la France en particulier, sont plus forts lorsque leurs peuples se rassemblent au delà de leurs divergences pour servir le bien commun. Je crois que le clivage de la gauche et de la droite a fait beaucoup de mal à la société française depuis 40 ans. Je crois que ce clivage a asséché tout débat public en le transformant en simple échange d'invectives au détriment de la recherche de solutions nouvelles.

Je crois que le développement économique, le travail et les entreprises permettent l'épanouissement de chacun en donnant à chacun un rôle dans la collectivité et en donnant à chacun les moyens financiers de sa subsistance et de son développement personnel et familial. Je crois que ce développement économique doit être favorisé en réduisant les carcans administratifs, règlementaires, législatifs et fiscaux qui pénalisent tant la liberté d'entreprendre. Je crois que lorsque la dépense publique dépasse 50% de la production intérieure, nous avons dépassé le stade du socialisme pour entrer dans celui du communisme.

Je crois que le développement économique n'est pas une fin en soi, mais bien un moyen du développement ordonné des individus qui composent la société. Je crois que ce développement économique doit être cadré et que la société doit venir en aide aux plus faibles, à ceux qui ne peuvent pas s'insérer économiquement. Je crois que notre système social peut être plus performant en étant mieux organisé et mieux ciblé.

Je crois dans les corps intermédiaires responsables qui participent aux décisions collectives. Je crois à la responsabilisation du plus grand nombre plutôt qu'à l'infantilisation.

Je crois qu'il est immoral de dépenser l'argent public comme si c'était l'argent de personne. Je crois qu'il est irresponsable et absurde de prétendre que la France pourrait ne pas rembourser ses dettes à ses créanciers auprès desquelles elle doit emprunter chaque jour. Je crois qu'il est indéfendable de reporter ses dettes publiques sur les générations futures lorsqu'ils s'agit de dépenses courantes.

Je crois que la vie en société nécessite des règles. Des règles choisies démocratiquement. Je crois que nous avons besoin en France de plus d'ordre et d'autorité pour que ces lois soient respectées et que des sanctions soient prononcées lorsque c'est nécessaire. Je crois que nous avons besoin de plus de moyens pour les forces de l'ordre et la justice pour faire respecter les règles de vie en société.

Je crois que le système majoritaire est perverti lorsqu'il permet à deux partis qui ne représentent chacun qu'un quart des français d'imposer successivement leurs lois contradictoires aux trois quarts restants. Je crois que ces coups d'état répétés à chaque élection majoritaire depuis 30 ans conduisent à l'immobilisme de la France. Je crois que le système proportionnel peut être également pervertit lorsqu'une minorité empêche toute décision. Je crois que les modes de scrutins ne sont jamais parfaits, qu'il convient de les utiliser de manière responsable. Je crois que nos institutions sont à bout de souffle et qu'une crise de régime, si possible démocratique, est nécessaire.

Je crois que l'entre-soi du PS et de l'UMP depuis 30 ans a conduit à des dérives. Je constate qu'aucun contre pouvoir n'a eu l'autorité et l'indépendance de mettre fin à ces dérives. Je crois que le temps est venu d'une représentation nationale plus diverse et plus indépendante. Je crois que dans un pays où tout est transparent, aucun cabinet noir ne peut exister, car il n'y a plus rien à révéler. Je crois que la gauche et la droite seront nécessaires pour reconstruire le pays, mais que le PS et l'UMP ne sont plus adaptés à notre temps et doivent disparaitre.

Je crois que les Français sont capables de se rassembler quand l'essentiel est en jeu : la République, l'Europe, la position de la France et son avenir. Je crois que nous sommes à un de ces moments là de l'histoire de France.

C'est pourquoi je voterai pour Emmanuel Macron le 23 avril prochain.

 

14:35 | Commentaires (3) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Monsieur Vieillard,

comment et avec qui va gouverner votre nouvel idole Macron?
Avec les républicains? seule une petite minorité de dégonflés le soutiendront, comme Estrosi.entre autre.
l'aile droite du ps? avec les vieux éléphants qui essayent de sauver leur poste de députés. Quel renouvellement!!!
Le MODEM avec au mieux 5 élus n'existera plus à l'assemblée.
Et bien entendu le front de gauche et l'aile gauche du ps ne voteront jamais pour un banquier, prisonnier de la finance.
La France sera ingouvernable, comme au pires heures de la IVème république.

Cordialement

Chistophe DUCHOSAL

Écrit par : duchosal | lundi, 03 avril 2017

Bonjour,

Avec la future majorité présidentielle. Une majorité large de rassemblement. Une majorité nouvelle qui n'aura pas été mêlée aux pratiques d'un autre âge couvert par toute une caste. Une majorité composée de gens qui ont travaillé dans la vie réelle.

Je suis convaincu que les Français éliront des députés responsables attachés à l'avenir de la France. Mais cette question leur sera posée en juin. Le cas échéant, les Français seront libres de désigner une autre majorité parlementaire, en général, ils ne le font pas, dans les circonstances actuelles de la France, je suis certains qu'il confirmeront leur choix.

Cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | mardi, 04 avril 2017

Bonjour,

c'est votre droit de rêver!!!

Macron élu, ce sera le cauchemar pour la France, sans compter je me demande bien ce qu'il ferait aujourd'hui face a un Trump ou un Poutine, ou une Merkel, la France serait comme lui toute petite, impuissante, face à ces gens là, il faut avoir du courage, de l'expérience, de l'envergure, toutes ces qualités que n''a pas ce "gamin" de Macron.

Cordialement

Christophe DUCHOSAL

Écrit par : duchosal | vendredi, 07 avril 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.