Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Duby-Muller et Monteil refusent de subventionner les écoles des Jardins de l'Europe en 2017 | Page d'accueil | Pas de portrait du Président de la République à Saint-Julien-en-Genevois »

mercredi, 28 juin 2017

Les moulins à vent s'indignent que l'on vous rende des comptes

A mi-mandat, il nous a semblé important de vous rendre des comptes sur nos engagements. Pour restaurer la confiance des citoyens dans l'action publique et les institutions, les engagements politiques doivent se concrétiser en actes. C'est le sens de nos bilans annuels de mandat et du bilan de mi-mandat qui est actuellement en cours de diffusion. Vous rendre des comptes et pour nous un acte de responsabilité.

Le microcosme local qui ne se revendique plus du Parti Socialiste et que le Parti Socialiste ne revendique plus non plus et qu'on ne sait plus trop comment appeler tant on ignore les valeurs qu'ils défendent. Ces individus qu'on pourrait identifier sous le vocable de Thénardier ou plutôt d'Anti-Vielliard tant il semble que j'ai remplacé la ville et ses habitants comme sujet de toutes leurs postures et préoccupations à lire leurs tristes interventions, ces individus donc, ont trouvé une nouvelle marotte : le bilan de mi-mandat.

Depuis le début de la semaine, ces quelques personnes se montent la tête, s'excitent et s'indignent, bref, brassent du vent comme ils savent si bien le faire. L'objet de leur colère ?

Soit disant, l'utilisation des panneaux électoraux en dehors des campagnes électorales. Plutôt cocasse de la part d'individus qui avaient en janvier apprécié que ces mêmes panneaux soient mis à leur disposition par la commune pour la communication des primaires de la gauche. A ce jour, après que la député ait mobilisé une Sous Préfète pendant toute une journée et tout un service du ministère de l'intérieur, PERSONNE n'a jamais produit aucun texte qui interdise l'utilisation des panneaux électoraux en dehors des campagnes électorales. Que je sache, tout ce qui n'est pas interdit est autorisé. Qu'ils continuent à chercher puisque selon eux c'est le sujet majeur actuellement à Saint-Julien ! Mais au moins qu'ils cessent de mentir en prétendant que c'est interdit. Qu'ils cessent de diffamer en affirmant que je viole la loi, faute de quoi je leur demanderai de répondre de leur diffamation.

Ensuite, ils s'émeuvent qu'une personne y soit représentée sur une affiche à l'épicerie sociale alors qu'elle rencontre des difficultés sociales. Comme il est curieux de constater que pour des anciens "socialistes" le fait de bénéficier d'une aide sociale serait honteux et qu'il faudrait cacher le visage des personnes que la commune aide... quand bien même elles auraient donné leur accord verbalement et par écrit. C'est gentil de la part de ces individus de défendre des personnes qui n'ont jamais demandé à être défendues et qui ont librement consenti à l'utilisation de leur image. Un jour peut être considéreront-ils les personnes en difficulté comme des adultes, libres et responsables. Peut être considéreront-ils l'action sociale comme tout à fait honorable.

Faute d'argument, ils mettent en avant le coût supposé de la campagne... omettant de souligner que ce coût est inférieur aux économies réalisées sur le bulletin municipal dans la baisse de la pagination qui est passée de 36 ou 32 pages auparavant à 28 pages depuis le nouveau contrat (une économie de 1000 à 2000 euros par numéro), sans compter les pages dédiées à la publicité qui génèrent des recettes ou encore sans compter le nouveau marché passé avec la société Ligne Ovale. Une société que ce microcosme là connait bien, puisque déjà en 2012, lorsque ce microcosme là avait la responsabilité de la ville, elle leur avait fait une offre inférieure à l'offre proposée par Sylvie Durovic et Véronique Lecauchois, et retenue par la municipalité. Sylvie Durovic, Véronique Lecauchois et la municipalité se revendiquant du même parti à l'époque. Pour notre part, on préfère utiliser l'argent public à rendre compte de notre bilan aux habitants plutôt que de passer des commandes publics à des amis - même si en l'occurrence, formellement toutes les procédures de marché public ont été respecté contrairement à ce qui se passe au Conseil Général.

Ils affirment qu'il s'agit d'autopromotion alors même que les seules images sont des images de réalisations concrètes. Pourtant, il n'y a aucun visage d'aucun élu sur aucune affiche.

Non, le fond du sujet n'est pas là. Ils sont furieux que nous tenions nos promesses à votre égard. Ils sont furieux que nous travaillons efficacement à votre service. Ils sont furieux que nous vous informions et que nous vous rendions des comptes sur la mise en œuvre de notre projet.

Bref, les moulins à vent continuent de tourner et pour notre part nous continuerons de travailler à votre service. Et vu qu'ils se préoccupent autant de nous et aussi peu de la ville, sans doute leur fureur est-elle un signe que nous avançons dans la bonne direction.

15:59 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.