Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« ASVP : Merci Béatrice, Merci Jérémy | Page d'accueil

samedi, 24 novembre 2018

FCPE ou FC(PS) ?

Ainsi la FC(PS) souhaite une ATSEM par classe. Les ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) sont des agents publics, payés par les communes pour ce qui est du public, et mis à disposition des directeurs d’écoles pour assister les enseignants de maternelles.

Comme pratiquement toutes les communes de France, St Julien dispose déjà d’une ATSEM par classe. Comme c’est le cas dans la plupart des communes de France, il y a une ATSEM par classe à temps plein en petite section et une ATSEM par classe à temps partiel en moyenne et grande section.

La FC(PS) exige une ATSEM par classe... et c’est déjà le cas à St Julien. En réalité, ils souhaitent une ATSEM à temps plein par classe en moyenne et grande section.

Ils ont tout d’abord exigé cela pour l’école du Puy St Martin. Nous leur avons répondu que cela ne pourrait être envisagé que de manière égalitaire dans toutes les écoles et que cela avait un coût de près de 100’000 euros par an que nous ne pouvons financer. Ils n’ont manifestement pas lu notre réponse, puisqu’ils ont ensuite étendu leurs revendications à toutes les écoles, sans proposer aucune solution de financement. Si la FC(PS) refuse le dialogue alors nous sommes contraints de cesser de perdre du temps dans un dialogue de sourds : nous avons une ville en très forte croissance à gérer.

La FC(PS) a récemment fait une photo sur les marches de la mairie avec quelques un de ses principaux responsables et leurs enfants arborant des tee-shirts avec la revendication “une atsem par classe” -ce qui est déjà le cas à St Julien-. Outre l’instrumentalisation des enfants, j’ai été frappé de constater que la majorité des adultes sur la photo ont, soit eux-mêmes, soit leur conjoint ou leur parent, été candidats sur des listes municipales soutenues par le parti socialiste. Beaucoup de parents d’élèves adhèrent et participent aux travaux d’une fédération de parents d’élèves et ignorent que les principaux responsables ont d’abord un agenda partisan.

J’ai le plus grand respect pour les socialistes et tous ceux qui ont des convictions républicaines. Il y en a même dans notre équipe municipale. Je ne partage pas toujours leurs opinions, mais j’estime qu’ils apportent beaucoup à notre équipe et à la ville. J’ai beaucoup beaucoup moins de respect pour les postures stériles au nom d'intérêts partisans.

En fait, pour nous il y a encore plus important qu’une ATSEM par classe : une salle de classe par classe. Cela n’a semble-t-il pas été la préoccupation de la FC(PS) au cours des deux mandats de la municipalité socialiste : la commune n’a pas dépensé un euro dans la construction d'une seule salle de classe en 13 ans alors même qu’elle accordait des permis pour près de 3000 logements où résident aujourd’hui environ 360 enfants en âge d’être scolarisés soit un déficit accumulé de 14 classes que nous rattrapons aujourd’hui. Cela coûtera près de 20 millions d’euros d’investissement qu’il faudra financer, en particulier par une gestion très très rigoureuse des dépenses de fonctionnement pendant les 40 prochaines années !

Si le nombre d’ASTEM par classe était réellement au cœur des préoccupations de la FC(PS) elle aurait aussi porté une telle revendication auprès de la précédente municipalité socialiste, ou auprès des nombreuses municipalités socialistes qui ont les mêmes taux d’encadrement que St Julien. Mais puisqu’elle défend principalement des intérêts partisans, elle est très sélective dans le choix des communes dans lesquelles elle porte cette revendication.

La FC(PS) n'a jamais organisé de manifestation lorsque les taux d’encadrement insuffisants des TAP conduisaient à ce que des enfants soient régulièrement perdus... lorsque la municipalité était socialiste.

La FC(PS) n’a jamais rien trouvé à redire durant les 13 années de mandat socialiste alors que les maternelles étaient emmenés en car à Cervonnex pour la restauration scolaire. Il y a quelques jours à peine, la FC(PS) a même voté contre la demande de la commune au conseil d'administration du collège Rousseau d’accueillir sur place à la restauration scolaire des enfants du Puy St Martin au prétexte, que « les trajets en car n’avaient jamais tué un enfant de maternelle » (sic).

La FC(PS) ne s'est jamais mobilisée lorsque les parents devaient prendre une demi-journée de vacances pour faire la queue et inscrire les enfants au centre aéré. La municipalité était socialiste.

Pour notre part, nous avons amélioré la qualité des prestations pour la restauration scolaire. Nous avons financé et réalisé l’extension de l’école du Puy St Martin, la construction de deux nouvelles écoles. Nous lançons un chantier d’extension des Prés de la Fontaine. Nous lançons le projet d’une nouvelle école à Cervonnex. Nous avons mis en place un Projet Educatif de Territoire pour améliorer la coordination entre le scolaire et le périscolaire. Nous avons professionnalisé et renforcé les TAP. Nous avons permis les inscriptions en ligne pour les parents. Nous avons mis en place les actions apprendre à apprendre, les actions passerelles vers le collège. Nous avons mis en place un programme de réussite éducative pour les enfants les plus en difficultés et des actions coup de pouce lecture et coup de pouce langage. L’école de musique et de danse a développé ses actions en milieu scolaire. Je crois qu’aucune municipalité n’a été autant que nous obligé d’en faire autant pour rattraper ce qui n’avait pas été fait par le passé avec la complicité et le soutien partisan de la FC(PS).

Bien sûr nous ne sommes pas dupes. Les élections municipales approchent. La FC(PS) va de moins en moins représenter les parents et les élèves au fil des mois et de plus en plus les intérêts des socialistes et de ce qu’il en reste.

A chaque fois que la FCPE s’est comportée comme une véritable fédération de parents d’élève nous avons pris en compte ses propositions et ses remarques. Cela a été notamment le cas sur le Projet Educatif de Territoire, sur le projet de nouveau groupe scolaire, sur le nom donné à ce nouveau groupe scolaire, sur la restauration scolaire. En revanche, lorsque la FC(PS) campe sur des postures partisanes et s’affranchit de la responsabilité de faire des propositions constructives alors nous nous concentrons sur notre mission : mettre en œuvre un projet de ville sans perdre de temps dans des dialogues de sourds.

Comme nous l’avons dit à chacun de nos messages, nous attendons des propositions constructives de financement de la revendication de la FC(PS) pour passer à temps plein les ATSEM des moyennes et grandes sections : quelle économie propose la FC(PS), qui à ce jour n’en a jamais proposé, s’est toujours plein des mesures d’économies prises, et ne propose que des augmentations de dépenses dans un pays dont la dépense publique dépasse déjà plus de la moitié des dépenses totales réalisées ? Est-ce que la FC(PS) propose des recettes complémentaires : il faudrait une augmentation des tarifs périscolaires de près de 50% pour financer une telle mesure ou une augmentation des impôts de près de 2% ? A ce jour, nous n’avons reçu aucune proposition de financement de la part de la FC(PS).

La FC(PS) considère que la commune est riche, ce qui prouve une totale méconnaissance de ses besoins d’investissements en particulier dans le domaine scolaire. Elle considère que l'augmentation de la population génère une augmentation des recettes, ce qui n’a pas été le cas ces dernières années en raison de la baisse de dotations de l’état et de la baisse du taux de change du franc suisse. Par ailleurs, même en temps normal, toute augmentation de recettes est plus que compensée par l’augmentation des charges en particulier dans le domaine scolaire : 3% d'augmentation de la population représentent environ +300'000 euros de recettes, une salle de classe et demi par an, représentent 600'000 euros d'investissements supplémentaires par an et 43'000 euros de dépenses de fonctionnement juste pour les écoles. A ratio constant, nous devons de toute façon recruter des ATSEM, des animateurs, des encadrants pour la cantine ou des agents de voirie pour faire face à l’augmentation de la charge de travail.

A vrai dire il est même étonnant qu'il ne se soit trouvé que 600 personnes pour signer une pétition qui faisait la promesse mensongère d'avoir plus d'ATSEM gratuitement. Pourtant ces ATSEM supplémentaires demandées devraient bien être rémunérées... soit par l'usager ou le contribuable qui a signé cette pétition. Ne doutons pas que la FC(PS) hurlerait au loup si une entreprise privée faisait de telles promesses commerciales mensongères d'un service prétendument gratuit dont on ne verrait la facture qu'a posteriori.

Il est à craindre que le dialogue avec la FC(PS) soit plus compliqué au fur et à mesure que s’approcheront les élections municipales. Cependant nous tâcherons de rester à l’écoute si la FC(PS) redevenait une fédération de parents d’élèves et que soudainement elle se mettait à faire une proposition de financement réaliste et constructive pour financer une ASTEM par classe à temps plein en moyenne et grande section.

12:00 | Commentaires (8) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Bonjour
Toujours aussi méprisant et toujours bloqué 2 ans en arrière où vous nous aviez servi ce disours.
Il faut se renouveler :)

Écrit par : David | samedi, 24 novembre 2018

Bonjour David, ou Jacques, ou Albert, ou Laurence, ou Jacqueline,(puisque vous n’avez pas le courage de signer vos points de vue),
Je vous remercie pour votre réponse profondément argumentée qui permet de faire avancer le débat public. Il y a des arguments qui malheureusement ne vieillissent pas et restent toujours autant d’actualité. Auriez vous par ailleurs une proposition de financement des 5 postes supplémentaires d’ATSEM : quelle recette supplémentaire (+50% sur les tarifs du périscolaire, +2% d’impôts) ou quelle suppression de service public ? Merci d’avance cher commentateur masqué, bien cordialement, Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | dimanche, 25 novembre 2018

Bonjour

Je m'appelle bien David ni Jacques, ni Albert, ni Laurence, ni Jacqueline. Pourquoi me cacherais-je ? :)

La leçon du courage est amusante quand on sait que vous ne publiez pas la moitié des commentaires reçus.

Le travail d'une association représentative est d'indiquer les problèmes qu'elle rencontre, pas de vous expliquer comment gérer les financements d'une ville, ça c'est votre boulot, les responsabilités que vous avez accepté d'endosser quand vous vous êtes présenté. Il faut les assumer, nous n'allons pas gérer votre compta en plus d'être à l'écoute des parents et enfants que vous insultez.

Votre travail c'est aussi d'écouter et d'entendre, en respect (SIC), les malaises et ressentis des citoyens, d'en tenir compte dans votre réflexion, et de pas répondre au débat démocratique par des insultes et du mépris systématique.

Et épargnez nous svp, les réponses toutes faites comme quoi j'étais sur une liste opposée etc etc. L'eau a coulé sous les ponts, c'était il ya 4 ans. Il faut passer à autre chose et avancer.

Allez, il est temps d'agir en maire :)

David LIBERT

Écrit par : David Libert | dimanche, 25 novembre 2018

Bonjour M. David Libert, et ex candidat sur la liste soutenue par le parti socialiste aux municipales,

Félicitations pour votre nouveau « courage », de simplement signer vos commentaires.

Nous agissons en tant qu’élu en consacrant 20 millions d’euros à la construction des salles de classes qui n’ont pas été construites par la municipalité que vous souteniez. Une salle de classe par classe est BEAUCOUP, BEAUCOUP plus important qu’une ATSEM par classe à temps plein en moyenne sextion et en grande section. Cela exige d’être particulièrement vigilant sur les dépenses de fonctionnement. Nous l’avons indiqué à la FC(PS) dans notre réponse. Si vous avez une proposition alternative de financement, nous sommes à votre écoute, mais comme toutes les personnes dopées à la dépense publique sans jamais se soucier de leur financement, vous n’avez toujours pas de proposition.

C’est précisément vous respecter que de vous considérer comme des adultes responsables, des citoyens intelligents et pas de simples enfants qui font des caprices en exigeant des services supplémentaires en vous laissant croire qu’ils n’auraient pas de coûts pour vous mêmes, les usagers et les contribubales.

Accessoirement puisque vous êtes si proche des candidats socialistes commencez par appliquer vos préconisations dans les communes dirigées par des équipes socialistes. Par ailleurs, une ATSEM par classe à temps plein dans les classes de moyenne et grande section ne figurait pas dans notre contrat de ville avec les habitants. Contrairement à la construction de salles de classe et l’accueil à la restauration scolaire sur site des maternelles. Sauf erreur de ma part, je n’ai pas souvenir que cette proposition figurait même dans VOTRE projet politique aux muncicipales. Soyez un peu cohérent.

Je vous promets que nous pourrons en discuter lorsque 1) vous aurez fait une proposition constructive de financement, 2) vous militerez activement à la mise en oeuvre de cette mesure dans vos municipalités socialistes amies.

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Ps : tous les commentaires signés sont publiés et la quasi totalité des commentaires anonymes (sous réserve qu’ils soit légaux et utiles)

Écrit par : Antoine Vielliard | lundi, 26 novembre 2018

Bonjour Antoine
Ainsi donc, il t’est toujours nécessaire d’être clivant. La FCPE est bien une fédération de parents d’élèves et certainement pas une succursale d’un parti ou d’un autre. Tu continues de faire référence au parti socialiste tandis que peu ou pas de parents d’élèves sont affiliés à un parti ou un autre. Ton appellation FC(PS) est méprisante par rapport à leur engagement. Oui, certains d’entre eux ont fait partie de mon équipe comme d’autres sont engagés à la Maison des Habitants, au cinéma « Le Rouge et Noir, à l’OMS, l’Accorderie ou toute association sportive et sociale et travaillent pour le bien de tous avec d’autres citoyens qui peuvent avoir des philosophies différentes. Cela fait partie de notre richesse et de notre (leur) capacité de tisser ce lien social tellement nécessaire aujourd’hui.
Il me semble que les inquiétudes des parents d’élèves portent sur la difficulté aujourd’hui des ATSEM à faire face globalement à la montée en charge du nombre d’élèves. Autour de ce constat, on doit pouvoir discuter entre adultes responsables pour trouver l’équilibre nécessaire. Mais, bien sûr, c’est au Maire de décider s’il veut écouter ou mépriser.
Je voudrais, en outre, rappeler que la dernière municipalité n’était pas restée les bras croisés devant les prévisions de croissance de la population scolaire. En effet elle a lancé l’extension de l’école du Puy St Martin et étudiait avec le CAUE le futur groupe scolaire des Jardins de l’Europe en privilégiant une restauration sur place. Tu préfères oublier ou mépriser le travail des autres pour mieux mettre en valeur tes propres « mérites ».
Et, enfin, je te rappelle que les relations entre la fédération de parents d’élèves et la dernière municipalité n’étaient pas, non plus, exemptes de désaccords. Mais je ne me souviens pas de discours aussi violents que les tiens !!

Écrit par : De Smedt | lundi, 26 novembre 2018

Bonjour Michel,

Qu’y a t il de méprisant à alerter les adhérents de la FCPE et les habitants de la commune de la confusion des genres des dirigeants de la FC(PS) ? Ou est la violence dans cette volonté de transparence ?

Ce qui est méprisant en revanche c’est l’instrumentalisation de l’engagement des parents d’élèves. Ce qui est méprisant en revanche c’est l’absence de réponse de la FCPS sur les propositions de financement. Ce qui est méprisant c’est de mépriser les usagers et les contribuables qui devraient payer ce service supplémentaire.

La précédente municipalité n’a pas dépensé un seul centime dans des travaux d’extension... alors même qu’elle avait autorisé 3000 logements. Les travaux de l’extension du Puy St Martin ont été financés sur ce mandat. Je n’ai pas souvenir que la FCPS ait pris l’initiative d’une manifestation ou de moyens d’actions aussi aggressifs pour imposer ce qui auraient été des demandes beaucoup plus légitimes du temps du précédent mandat.

J’ai en revanche souvenir d’un ton beaucoup plus méprisant et beaucoup plus agressif de la précédente municipalité contre nos propositions bien que pour notre part nous ne nous sommes pas cachés derrière une association.

Néanmoins je te remercie pour ton intervention qui a le mérite d’être plus transparente sur le motif partisan de ces revendications... même si à ce jour il n’y a toujours pas de proposition de financement !

Bien cordialement,

Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | lundi, 26 novembre 2018

Bonjour,

je vous trouve vraiment méprisant à l'égard des gens qui ne partagent pas votre point de vue M. Vielliard. Vous me faites penser à Mélenchon. Assener toutes les deux phrases votre jeu de mots puéril et méprisant FCPS ne vous fait vraiment pas honneur. De plus, je serais vraiment curieux de savoir parmi les revendicateurs d'une ATSEM par classe combien sont vraiment encartés PS. Peut-être pouvez-vous nous le dire, pour appuyer votre jeu de mots.

Vous êtes vraiment obnubilé par la baisse des dépenses publiques, mais il n'y a pas que ça vous savez. La qualité de vie des enfants, des enseignants, des parents est importante également. Une ATSEM à temps plein permettrait entre autre de lutter contre le harcèlement scolaire, qui est très présent à l'école.

Je trouve aussi abusé que vous vous octroyiez le mérite de l'extension scolaire du Puy St-Martin alors que ce projet avait été initié bien avant votre mandat. Même si le financement a été pendant votre mandat, si vous n'aviez pas été élu ce projet aurait quand même vu le jour.

J'hallucine aussi sur votre demande de proposition pour financer une ATSEM à temps plein. Le rôle des représentants des élèves et parents d'élèves est d'alerter, de proposer des solutions, mais pas de vous expliquer comment trouver les financements ! Ça c'est votre boulot et celui de vos collaborateurs.

Enfin votre parallèle entre l'instrumentalisation des enfants à la manif pour tous et la manif devant la mairie pour revendiquer quelque chose de juste est abject. Je vous explique la différence même si je me doute bien que vous la connaissez et que cette comparaison a pour seul but de faire passer la FCPE pour des extrémistes : on a expliqué à juste titre aux enfants qu'avoir une ATSEM par classe, c'est dans leur intérêt ; les participants à la manif pour tous ont forcément du mentir à leurs enfants (même s'ils ne s'en rendaient pas compte) pour leur expliquer qu'on est plus heureux avec un papa et une maman qu'avec deux papas ou deux mamans.

Cordialement,

Nicolas Duisit

PS : je ne fais pas partie de la FCPE
PPS : je n'ai pas écrit avec deux doigts de mon téléphone portable

Écrit par : Nicolas Duisit | mercredi, 28 novembre 2018

Bonjour Monsieur,

Merci pour votre commentaire ! Enfin ! Il a fallu 4 jours pour trouver un citoyen qui ne soit pas un militant socialiste pour répondre !

Contrairement à vos affirmations nous passons un temps DINGUE à écouter tout le monde. Nous respectons et prenons en compte autant que possible les points de vue de chacun. J’ai moins de respect lorsqu’on n’est plus dans l’échange comme c’est le cas avec la FCPS qui ignore notre réponse sur l’abseNice de solution de financement.

Une majorité des parents de la FCPE ne sont pas socialistes amis une majorité des dirigeants et plus spécifiquement une majorité des adultes figurant sur la première photo de groupe sur les marchés de la mairie ont été candidats sur des listes PS. S’engager dans la vie associative est louable, le faire à des fins partisanes l’est beaucoup moins.

Nous ne nous octroyons pas le mérite de la conception mais celui du financement : le coeur du problème ici (et de la réalisation).

Nous avons déjà répondu à la FCPS que nous ne voyons pas de solution de financement raisonnable. Qu’ils nous prouvent le contraire en faisant une proposition ! Les élus ne sont pas des gens supérieurs nous sommes des citoyens comme vous, nous avons juste la responsabilité de l’intérêt général. N’importe quel citoyen a le devoir de faire des propositions de financement.

Les parents qui ont amené leurs enfants ont ils aussi expliqué les enjeux de la dette publique qu’ils laissent à leurs enfants? Croyez vous sincèrement que les enfants peuvent prendre une décision éclairée sur leur participation ? Un peu de sérieux !

Bien cordialement,

Antoine Vielliard
Ps : ecrit avec deux doigts dans le train

Écrit par : Antoine Vielliard | mercredi, 28 novembre 2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.