Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le patrimoine d'aujourd'hui et celui de demain | Page d'accueil | Que pensez vous pour l'avenir de St Julien ? »

mardi, 24 septembre 2019

Rénovation du Carrefour Provencia, que se passe-t-il ?

Provencia a déposé il y a déjà de nombreuses années un projet de rénovation du magasin. Le projet n'avait pas abouti lors du précédent mandat. Les discussions se sont poursuivies dès 2014 avec le porteur de projet ce qui a permis d'aboutir à une autorisation en 2016. Le permis de construire a fait l'objet de plusieurs recours contentieux. Le démarrage des travaux était retardé par ces recours. Certains des requérants ont du cesser leur activité. Les autres ont trouvé un accord avec le porteur de projet. Le permis est désormais définitif depuis près d'un an... mais toujours pas de travaux.

Ce projet est important pour la commune : l'état de délabrement de l'un des bâtiments les plus utilisés de toute la commune affecte l'image de tout St Julien. La mise en œuvre de ce projet est un enjeu public d'aménagement, de salubrité, d'emplois et aussi de recettes pour la commune, la communauté et l'Etat. Je suis régulièrement interpellé sur le sujet par des habitants, des clients ou encore des entreprises de la galerie.

J'ai donc demandé à l'exploitant ce qui bloquait. Il m'a indiqué que l'investissement devait être approuvé par le propriétaire des murs. Cela semblait être une décision facile à obtenir étant donné la rentabilité tout à fait exceptionnelle de l'investissement.

Les murs du magasin sont la propriété de la SCI du Puy St Martin qui compte 3 actionnaires : la famille Ros-Noblet, propriétaire du groupe Provencia, la famille Lambert, propriétaire et exploitant de l'autre Carrefour de St Julien, et la famille Fol de Valleiry.

  • La famille Ros-Noblet figure à la 291ème place du classement des grandes fortunes de France avec un patrimoine estimé par le magazine Challenges à 320 millions d'euros.
  • La famille Lambert est le premier propriétaire foncier à St Julien.
  • La famille Fol dispose également d'un patrimoine foncier important à Valleiry.

Le projet est bien sûr extrêmement rentable vu la situation du centre commercial. Cependant, les trois propriétaires ne parviennent pas à ce jour à se mettre d'accord sur la rétribution de l'investissement de chacun.

J'ai recommandé aux familles Lambert et Ros-Noblet de se rencontrer pour se mettre d'accord. J'espère qu'elle le feront très rapidement. La famille Ros-Noblet m'a communiqué un courrier dans lequel il fait état des investissements réalisés par la famille Lambert et de leur extraordinaire rentabilité. Si les familles se mettent d'accord très rapidement, je pourrai m'abstenir de rendre public les chiffres indiqués dans ces échanges. L'avocat de la famille Lambert m'a fait connaitre la position de ses clients tout en me demandant de garder ces informations confidentielles - à leur demande, je ne fais donc pas état publiquement des positions de la famille Lambert.

Tout cela est profondément indécent ! Pendant que les propriétaires se déchirent pour savoir qui percevra la plus grande part des gigantesques profits du projet, ce sont des emplois qui ne sont pas créés, ce sont des entreprises indépendantes de la galerie qui peinent à maintenir leur activité, ce sont des recettes publiques qui ne permettent pas de réaliser des projets.

J'espère sincèrement que les propriétaires pourront rapidement se mettre d'accord. Quand on voit à quel point des investisseurs retardent un projet aussi rentable pour eux-mêmes, on se dit qu'il y aurait besoin d'un peu plus de concurrence à St Julien.

14:46 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.