Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Libres et responsables de nettoyer les écuries d'augias de la République | Page d'accueil | St Julien-en-Genevois adhère à l'Agence France Locale »

dimanche, 19 février 2017

Quand les postures prennent le pas sur les valeurs, la politique n'a plus aucun sens

A quelques jours d'intervalle, les conseils municipaux de St Julien et d'Annemasse ont adopté la majoration de la taxe d'habitation pour les résidents secondaires. Des délibérations dénoncées à St Julien par la gauche et à Annemasse par la droite !?!

J'ignore les motivations de la municipalité d'Annemasse, mais elles sont sans doute proches de celles de St Julien :

  1. lutter contre la fraude massive à la résidence secondaire qui concerne près de 10% des habitants et conduit à une perte de recettes communales d'environ 1 million d'euros par an,
  2. améliorer la comptabilisation des résidents dans la commune afin d'assurer une dotation de moyens publics adéquate (une famille de résident secondaire étant comptabilisé comme un seul et unique habitant),
  3. inciter les propriétaires de résidences secondaires à remettre sur le marché leur logement sous occupé afin de réduire la pression sur les prix.

A St Julien, cette majoration de la taxe d'habitation pour les résidents secondaires se couple d'une baisse des taux pour les résidents principaux. Enfin, avec la majoration, les résidents secondaires de St Julien paieront un taux similaire au taux moyen constaté en France dans les communes de taille comparable. Bref une décision de bon sens. Une décision soutenue autant par les citoyens soucieux de l'application des lois et d'équilibre des finances publiques, que ceux soucieux de justice sociale.

Prétendant défendre des valeurs différentes, la gauche de St Julien et la droite d'Annemasse ont défendu les mêmes positions avec les mêmes arguments. Elles ont toutes deux reproché aux municipalités en place de s'en prendre aux fraudeurs, de stigmatiser les résidents secondaires et d'utiliser l'impôts pour les inciter à se régulariser. (Oui et alors quel est le problème d'inciter fiscalement au respect des lois ?). Paresseusement engoncés dans leurs postures d'opposition, elles en oublient les valeurs qu'elles sont censées défendre.

Dans un argumentaire loufoque, travaillé ostensiblement avec mon prédécesseur qui semble s'ennuyer, l'opposition de gauche de St Julien nous a reproché de baisser les impôts pour les habitants, et de dépenser par cette baisse d'impôts une recette susceptible de disparaitre avec la réduction de la fraude... en proposant aussi sec, qu'elle soit dépensée par une augmentation du budget de subvention aux associations pour accorder des subventions à des associations qui n'en avait pas fait la demande ! Décidément, l'opposition de gauche ne s'est pas beaucoup préoccupée de logique et de cohérence dans son argumentation. Manifestement, ce qui ennuyait le plus l'opposition de gauche de St Julien était la possibilité que les habitants soient reconnaissants d'une baisse d'impôts de 15 euros par famille à laquelle elle craignait de n'être pas associée. Montrant ainsi qu'elle se préoccupe plus de ses propres intérêts électoraux que de l'intérêt général des habitants.

La politique en France n'a décidément plus aucun sens lorsque les uns et les autres cessent de réfléchir en fonction de leurs valeurs et se contentent de s'opposer. Comme j'ai eu l'occasion de le dire lors des vœux aux habitants, lorsque la droite se contente de critiquer la gauche et la gauche se contente de critiquer la droite, c'est la République qu'elles détruisent, manifestement avec grand succès !

Bien sûr certains citoyens comprennent plus facilement ces postures absurdes d'opposition stériles que des réflexions fondées à l'aune des valeurs.

Mais sur la durée, nous aurons besoin d'un débat public à nouveau fondé sur les valeurs au service de l'intérêt général.

16:27 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.