Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pour résoudre la pénurie de médecins, un député c'est important | Page d'accueil | Pour la gratuité de l'autoroute Annemasse-Saint-Julien, il nous faut un bon député »

vendredi, 02 juin 2017

Contre les discriminations des frontaliers, un député c'est important

Il nous faut un bon député pour nous assurer que Genève applique pleinement les accords bilatéraux et cessent de n'en appliquer que les clauses qui l'arrange.

Les libertés de circulation des marchandises, des étudiants ou de l'énergie sont INDISSOCIABLES de la liberté de circulation des personnes. Il est inacceptable de voir Genève appliquer une politique de zéro recrutement de frontaliers tout en candidatant à des marchés publics français.

La France doit faire pression sur l'Union Européenne pour s'assurer que les traités avec la Suisse soient correctement appliqués. A défaut, que la justice se prononce ou que la clause guillotine soit appliquée.

Il faudra pour cela rassembler tous les éléments de preuve multiples qui s'accumulent sur les cas de discrimination active de frontalier. Il faudra remonter ces éléments de preuve auprès du ministère des affaires étrangères aussi bien que du comité de suivi Suisse-UE. Il faudra ensuite militer auprès du Gouvernement, du Parlement français et du Parlement Européen afin que soit adopté une attitude aussi respectueuse que ferme sur l'application des traités par la Suisse.

Il faudra pour cela un très bon député. C'est à cela que servent les élections législatives : s'assurer que les problèmes du Genevois français soient pris en compte à l'échelle nationale et qu'il y soit apporté des solutions.

08:56 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.