Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Contre les occupations illicites des voyous du voyage, un député c'est important | Page d'accueil | Contre les discriminations des frontaliers, un député c'est important »

jeudi, 01 juin 2017

Pour résoudre la pénurie de médecins, un député c'est important

Les communes et intercommunalités se démènent face à la pénurie de médecins. Pour notre part, nous avons alerté l'ensemble des pouvoirs publics et réaffirmé auprès des médecins qui souhaiteraient porter un projet de maison pluridisciplinaire de santé notre volonté de solliciter les subventions prévues. Tout ce qui peut raisonnablement être fait à notre échelle est fait. Cependant, il nous faut un bon député pour résoudre le problème de pénurie de médecins.

Il faut un député qui se batte pour que les tarifs des consultations soient baissés dans les zones largement dotés et augmentés dans les déserts médicaux. Il faut un député qui se batte pour s'assurer que l'assurance maladie rembourse les soins effectués en Suisse lorsqu'aucun professionnel n'est disponible en France. Il faut un député compétent pour s'assurer que le numérus clausus des fac de médecine soit adapté aux temps de consultation nécessaire face à l'augmentation des charges administratives et au vieillissement de la population.

Il faut un député créatif pour imaginer des solutions qui permettent aux jeunes médecins qui s'installent dans la zone frontalière de pouvoir faire face au coût de la vie.

Il faudra non seulement comprendre les facteurs qui conduisent à la désertification médicale en allant à la rencontre des professionnels de terrain, des élus, des patients, des assureurs, puis imaginer des propositions et ensuite les défendre avec force au Gouvernement et au reste du Parlement.

J'espère que les candidats aux élections législatives nous expliquerons comment ils comptent contribuer à la résorption des déserts médicaux du Genevois français.

 

08:50 | Commentaires (2) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

"résoudre les déserts médicaux"... Crueilles a fait un appel d'offre récemment pour la construction d'une Maison de Santé pluriprofessionnelle. En voilà une bonne idée! Et si St Juilien en genevois faisait de même, puisque maintenant l'état des finances est en progression et qu'on peut se permettre d'investir, c'est du moins ce que j'ai entendu dire à la réunion publique du mi-mandat. Parce que c'est difficile pour des jeunes médecins de se mettre d'immenses emprunt sur le dos, d'ailleurs c'est ce qui a fait fuir certains qui ont fermé leur cabinet à St Julien, me semble-t-il ...

Écrit par : Doll Martine | lundi, 17 juillet 2017

Bonjour,

La commune a confirmé aux médecins qu'elle s'engagerait à leurs côtés sur un projet de maison de santé pluriprofessionelle : solicitation des subventions et portage de l'investissement si nécessaire. En revanche seuls des médecins et des professionels de santé peuvent être à l'initiative d'une maison de santé. Il faut au départ un projet médical que seuls des professionels peuvent présenter. Les professionels de santé en discutent actuellement. La commune sera à leur côté lorsque le projet émergera. C'est la seule solution pour que notre territoire soit à nouveau attractif pour des jeunes médecins. Cordialement, Antoine Vielliard

Écrit par : Antoine Vielliard | mardi, 18 juillet 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.