Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pour la gratuité de l'autoroute Annemasse-Saint-Julien, il nous faut un bon député | Page d'accueil | Pour adapter les moyens de l'Etat en Haute-Savoie à la démographie croissante »

mardi, 06 juin 2017

Pour rééquilibrer les comptes publics, un bon député c'est important

Le déficit public de la France s'élève encore à près de 70 milliards d'euros. 70 milliards de déficit annuel qui viennent s'ajouter aux 2170 milliards de dette. Des chiffres tellement astronomiques que les Français en ont perdu la mesure. Pour en comprendre l'ampleur il est toujours utile d'en comprendre notre quote-part individuelle. Il s'agit de près de 2000 euros par famille et par an de déficit public qui s'ajoutent à 62000 euros de dettes publique par famille !?!

Ces déficits menacent la pérennité du pays, sa solvabilité, sa crédibilité, sa stature, sa souveraineté. Ils sont un poids insupportable laissé aux générations futures. Ils rendent notre pays dépendant de ses créanciers comme c'est le cas de la Grèce actuellement.

Il nous faut un bon député pour restaurer l'équilibre des comptes publics. Réparti sur chaque circonscription, il faut que chaque député imagine environ 200 millions de réduction des dépenses publiques pour contribuer à restaurer les comptes publics.

Il y a beaucoup de choses à faire : déjà récupérer les 40 millions d'euros que nous doit le canton de Genève en rétrocession des l'impôts à la source des résidents non déclarés. Récupérer encore les 200 millions d'allocation chômage versées par les employeurs français pour le chômage des frontaliers alors que ceux-ci cotisent au système d'assurance suisse. De nombreuses idées petites et grandes doivent être mises en œuvre à l'image de ce qui s'est fait à Saint Julien où nous avons pu restaurer l'équilibre des comptes de la commune alors que celle-ci était au bord de la cessation de paiement en mai 2014 et qu'elle a aujourd'hui les moyens d'investir.

Il faut pour cela de bon député qui comprennent dans le détail la dépense publique et son utilité pour remettre en question les dépenses inutiles. C'est aussi l'un des enjeux des élections législatives de dimanche prochain.

 

11:21 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.