Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La transparence et l'omerta en Haute-Savoie | Page d'accueil | L'état, les communes et la bonne foi dans le débat public »

mercredi, 25 octobre 2017

Pour que St Julien rattrape sa croissance

Saint Julien a grandit vite. Trop vite certainement. Elle se retrouve dans la situation d'un adolescent qui aurait des vêtements trop petits. Les voiries ne sont plus adaptées au trafic. Même en ayant repoussé les murs des classes dans les salles de sciences, de langues, d'informatique et dans les bibliothèques, il manque encore déjà 2 salles de classe et sans doute 3 ou 4 avant que la nouvelle école ne soit livrée. La bibliothèque ne correspond plus au besoin actuels des habitants...etc...etc...

L'enjeu pour nous est de rattraper le retard. Les services publics communaux doivent être à la mesure de ce qu'est devenu la ville. Nous devons donc aller vite, très vite, pour rattraper la croissance accélérée de la commune.

Nous travaillons à cela par les deux bouts :

  1. ralentir la croissance démographique et urbaine d'une part et
  2. accélérer la croissance des services publics d'autre part.

Pour maitriser la croissance démographique, nous avons travaillé à calmer la frénésie des promoteurs : sursis à statuer, un nouveau plan local d'urbanisme plus qualitatif et moins quantitatif, une taxe d'aménagement majorée, un basculement de la fiscalité locale des locataires vers les propriétaires..etc..etc.. notre objectif étant de réduire la croissance démographique en dessous de 2% par an. Nous avons peu d'outils pour maitriser le rythme des constructions de logements, mais nous les utilisons tous pleinement. A 2% par an, la croissance sera encore deux fois plus rapide que la croissance nationale, mais plus raisonnable tout de même que la croissance actuelle.

De l'autre côté nous travaillons à l'accélération des investissements. Il faut pour cela des moyens humains et financiers. Côté finances, c'était l'objet du programme d'économies qui a permis de réduire de 7% les dépenses de fonctionnement de 2015 à 2016 qui ont pu être basculer sur les investissements. St Julien a pu contracter des contrats d'emprunts à des taux particulièrement attractifs pour les 5 prochaines années. Il faudra encore mobiliser les subventions des partenaires sur les projets.

Pour adapter les moyens humains nous travaillons à améliorer notre productivité. St Julien est une toute petite ville. Elle a trois fois moins de moyens que la commune d'Annemasse par exemple, avec pourtant des défis similaires. St Julien est la seule commune de France d'une taille aussi petite à avoir un projet de tram sur son territoire. Nos moyens étant réduits, nous devons être efficaces. Pour cela nous travaillons à des programmations pluriannuelles : plus les services savent en avance le programme de travail plus ils peuvent être efficaces et anticiper. Nous avons multiplié les programmations pluri annuelles sur la rénovation de la voirie, sur l'accessibilité, sur l'entretien des bâtiments, sur la mobilité douce..etc..etc.. Par ailleurs, nous nous faisons aider par des Assistants à Maitrise d'Ouvrage, par des cabinets d'urbanistes, par des architectes pour démultiplier notre capacité d'action.

Nous consultons et impliquons autant que possible : pour nous, c'est une condition de succès pour que les projets soient adaptés et pour que chacun puisse s'approprier et contribuer aux changements de la ville. Par exemple, nous avons constitué un comité consultatif pour les écoles des jardins de l'Europe. Nos architectes n'avaient jamais vu autant de concertation sur un projet public. Pour autant, nous avons l'obligation d'avancer parce que la ville, elle n'attend pas : elle continue de croitre à mesure que des habitants s'installent pour travailler. Cela nous oblige parfois à passer en force, à être même parfois brutal lorsque certains contestent les résultats du travail collectif ou déposent des recours abusifs. Le consensus est toujours souhaitable, mais il n'est pas possible ou adapté à une commune dont la croissance est si rapide. Décider et agir rapidement, savoir prendre des risques raisonnables de faire des erreurs (tout en en faisant le moins possible) est indispensable pour aller aussi vite que la ville.

Désormais, nous commençons à rattraper le retard : les chantiers avancent, les programmes pluriannuels d'entretien du patrimoine de voirie et des bâtiments commencent à être visibles. Chacun voit la ville qui change. Cela nécessite un engagement fort pour que malgré les lourdeurs des procédures administratives, politiques et publiques la commune de St Julien puisse aller aussi vite que sa croissance.

15:44 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.