Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sylviane Noël, sénatrice de Haute-Savoie, et les occupations illicites | Page d'accueil | Lettre au Commissaire Enquêteur au sujet du Plan Local d'Urbanisme de Vulbens »

jeudi, 04 octobre 2018

Martine la menace

Alors que des députés LR tentent de torpiller le projet de loi des sénateurs LR-UDI de Haute-Savoie pour instaurer une amende forfaitaire contre les occupations illicites des gens du voyage, il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion de rappeler la mission d'un parlementaire : améliorer les lois pour les rendre plus efficaces. Le rôle d'un parlementaire n'est pas de jouer au nain d'Amélie Poulain ou à Martine aux inaugurations en se faisant prendre en photo sous toutes les coutures et en tout lieu. Une métaphore destinée à déplorer la propension de certains élus à se contenter de se faire prendre en photo et de se montrer, bref de se mettre en scène.

Pour ma part, j'estime que le rôle d'un élu est au contraire de proposer une vision de la société et d'agir en conséquence pour améliorer petit à petit la vie des habitants : de servir plutôt que de se montrer. Pour notre part, nous sommes fiers de notre action pas de nous mêmes. La politique c'est la vie de la cité ce n'est pas du Showbiz !

Il y a deux semaines, à l'occasion du symbole de la jonction des rails du Léman Express, j'ai eu l'occasion de saluer notre député comme je le fais habituellement, de manière conviviale et républicaine : "Salut Virginie". J'estime que quelque soit nos divergences de point de vue sur la société, nous avons le devoir de travailler ensemble au service des habitants. J'ai été étonné par sa réponse "Martine te dis bonjour", et abasourdi par la suite "je vais m'occuper de toi".

Manifestement, Virginie Duby-Muller a jugé que la métaphore de "Martine aux inaugurations" s'appliquait à son action. J'en suis surpris. Une député sortante ne peut pas être réélue si elle n'a pas à son actif des actions concrètes. Pour ma part, j'ignore quelle loi a été modifiée sous l'influence et par l'action de Virginie Duby-Muller, mais je suis convaincu que des milliers d'électeurs qui ont voté pour elle ont des exemples concrets pour illustrer comment leur vie a changé grâce aux lois modifiées par Virginie Duby-Muller. Au delà des photos qu'elle publie sans cesse, je suis convaincu qu'elle peut démontrer le résultat de son action sur la vie des gens. On ne peut certainement pas réduire son action à la simple caricature des milliers de photos qu'elle publie pour se donner en spectacle. Mais puisque désormais elle se présente elle-même sous le prénom de Martine, j'en déduis qu'elle autorise chacun d'entre nous à la prénommer ainsi.

Evidemment le "je vais m'occuper de toi" était assez éloquent. J'ai cru à une scène du parrain. A vrai dire j'ai l'habitude qu'ils "s'occupent" de moi. Ils l'ont déjà fait trois fois, et ils ont réussi deux fois. En 2008, l'UMP s'est occupée de moi en appelant au second tour à voter pour l'équipe sortante PS. Pendant que de notre côté nous avions constitué une équipe et un projet pour les habitants de St Julien, pour eux le sujet des élections était de me faire barrage : "de s'occuper de moi". Ils y sont parvenus puisque le soutien de l'UMP a permis à l'équipe socialiste de remporter les élections à 84 voix près. Avec mes colistiers nous avons encaissé cette trahison des électeurs et avons humblement travaillé pendant 6 ans dans la minorité à avancer nos idées.

Virginie Duby-Muller s'est à nouveau occupé de moi. Pierre Brunet, conseiller municipal de notre équipe qui participait à nos travaux sur un nouveau projet de ville est allé voir Virginie Duby-Muller qui l'a encouragé à conduire une liste aux élections municipales. Entre les deux tours, à nouveau, l'UMP et le PS ont discuté de fusion des deux listes... et ne s'en sont même plus cachés puisqu'ils en ont fait part publiquement. Virginie Duby-Muller a continué à soutenir cette équipe qui avait songé à fusionner avec le PS et dont la profession de foi du second tour était une litanie d'insultes et de diffamations. Nous nous attendions à la manœuvre et avions veillé à avoir une avance irrattrapable même pour leurs magouilles. Cette fois là ils ont échoué. Pour notre part, nous avons continué à nous occuper des habitants.

Enfin, en 2015, la candidature de Virginie Duby-Muller aux élections cantonales a beaucoup à voir avec cette volonté de "s'occuper de moi". Manifestement, ce n'était pas pour s'engager dans la délégation des relations transfrontalières pour laquelle il est difficile de citer un bilan autre que quelques photos à des inaugurations.

Effectivement, j'ai appris que depuis plusieurs mois, Virginie Duby-Muller "s'occupe de moi". Que les bonnes volontés se manifestent auprès de notre député, elle cherche un candidat à soutenir pour les municipales. Quelqu'un qui puisse prendre la digne relève de Pierre Brunet. Pendant que Virginie Duby-Muller s'occupe de moi, toute l'équipe municipale s'attache à continuer à servir les St Juliennois.

Il est certains qu'après des décennies de parti unique en Haute-Savoie, la liberté d'expression dérange. Il doit être profondément désagréable de ne plus pouvoir si librement s'adonner au clientélisme sans que cela soit rendu public. Il doit être profondément inconfortable de ne plus pouvoir saboter des propositions de lois destinées à apporter des solutions à la question des occupations illicites sans que cela soit porté à la connaissance des habitants. Il doit être profondément désagréable de ne plus pouvoir laisser l'ATMB instaurer un péage sans que cela soit dénoncé sur la place publique. Le pluralisme politique est un peu nouveau, au delà des simples jeux de rôles convenus entre la gauche et la droite. Il serait tellement plus pratique pour LR d'avoir des élus locaux qui s'expriment peu sur les enjeux de société ou le font avec déférence. Il serait tellement plus pratique d'avoir des élus locaux qui ne se préoccupent jamais de la France mais seulement de leur commune et qui ne demandent jamais de comptes à leurs parlementaires sur leur influence réelle sur les lois !

Alors, je profite de l'occasion qui m'est donnée ici de dire à toutes les Martine du monde qu'elles peuvent continuer à s'occuper de moi. Pour ma part, je continuerai de m'occuper des habitants ainsi que tous les élus responsables de cette république.

12:13 | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.