Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Parce que les enfants d'aujourd'hui sont les citoyens de demain | Page d'accueil | Poursuivre la transformation du bourg rural en une petite ville conviviale et agréable à vivre »

vendredi, 06 mars 2020

Pour que St Julien soit encore plus solidaire qu'elle n'est inégale

Parce que la répartition des revenus dans le Genevois est particulièrement inégalitaire, la cohésion des habitants nécessite des politiques sociales renforcées. La politique sociale mettra l’accent sur trois priorités :

  1. Permettre aux personnes qui font vivre la commune de pouvoir s’y loger et y vivre au travers d’une politique du logement ambitieuse. Nous vous proposons de poursuivre notre maitrise du rythme des constructions autorisées, cependant, dans le même temps, nous continuerons d’imposer aux promoteurs immobiliers une proportion raisonnables de logements aidées permettant aux personnes qui travaillent dans la commune de s’y loger.  En lien avec la communauté de communes, l’état, les bailleurs et action logements, nous œuvrerons pour que le critère de la proximité du lieu de travail soit un critère prépondérant en plus des critères légaux dans l’attribution des logements. Par ailleurs, nous développerons d’autres formes d’habitat et de propriété permettant d’offrir des solutions de logements à des prix situés entre le parc social (5 à 9 euros le mètre carré par mois) et le parc privé (15 à 18 euros le mètre carré par mois) : viager solidaire, démembrement de propriété, droits à bâtir, logements intermédiaires, bail réel et solidaire, logement coopératif.
  2. Favoriser le lien social avec les personnes âgées. St Julien étant l’une des communes les plus jeunes de France, c’est aussi l’une de celle qui connaitrait le vieillissement le plus rapide. Le nombre d’habitants de plus de 60 ans a doublé en 16 ans seulement. La commune doit penser ses aménagements et ses services pour répondre aux besoins des habitants les plus âgés. Nous voulons favoriser l’ouverture de lieux de socialisation destinés aux habitants les plus âgés. Nous proposons de travailler avec les entreprises retenues pour la réalisation du quartier gare pour que l’ouverture d’une résidence pour les séniors soit une opportunité d’ouvrir un nouveau lieu de restauration ou d’activité pour les séniors. Nous souhaitons étudier la possibilité de prévoir l’ouverture d’une crèche à proximité de la résidence sénior afin de faciliter le lien entre les générations. En lien avec l’association les Petits Frères des Pauvres nous travaillerons à la constitution d’un réseau de citoyens visiteurs pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Le développement des jardins partagés et d’une ressourcerie facilitant les réparations doit contribuer à aider les séniors à utiliser et partager leurs savoirs faires.
  3. Donner la meilleure chance possible à la jeunesse de St Julien de construire son propre avenir. Nous souhaitons poursuivre le travail de facilitateur auprès de la jeunesse afin de démultiplier l’impact des actions du service jeunesse et aider les jeunes de St Julien à devenir acteur de leurs propres projets plutôt que consommateurs d’activités. Nous travaillerons à favoriser l’implantation de la Mission Locale en un lieu plus central, plus visible et plus accessible aux jeunes de St Julien afin de mieux les aider dans leur insertion professionnelle tout en favorisant le développement des chantiers éducatifs. Dans le cadre de ses projets, la commune est régulièrement conduite à devoir faire l’acquisition de bâtiments anciens destinés à être détruits. Il s’écoule souvent plusieurs années entre l’acquisition et la réalisation du projet. Nous souhaitons proposer à des jeunes d’utiliser temporairement ces bâtiments pour en faire un lieu d’accueil et d’activité des jeunes sous leur responsabilité. Nous proposons de valoriser l’engagement bénévole des jeunes dans la commune au travers de récompenses (contribution au financement des permis de conduire, formation BAFA ou contribution à l’accès à des activités sportives et culturelles). Donner une chance aux jeunes consiste aussi à lutter contre les violences intrafamiliales dont le nombre est élevé et en forte hausse dans le Genevois. Pour cela nous vous proposons de développer la communication en prévention. De contribuer à la réalisation d’action de prévention en milieu scolaire et de développer la coordination des acteurs sociaux.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.