Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 13 mars 2020

Pour une commune plus conviviale et plus durable

Bonsoir, 

Dimanche, ce sera à vous de décider de l'avenir de St Julien. 

L'équipe Vive Saint Julien est une équipe diverse et représentative de la commune. Nous vous proposons de poursuivre les investissements qui améliorent la ville comme cela a été fait ces dernières années. En particulier, nous vous proposons la mise en oeuvre du projet de tram dont les travaux commenceront en 2021 pour une mise en service fin 2023, courant 2024. Ce projet a déjà fait l'objet de consultations et d'une enquête publique. Il a été voté à l'unanimité des élus du Conseil Communautaire à la seule exception de Véronique Lecauchois qui a voté contre le tram le 17 septembre 2015 .

Nous vous proposons de garder le rythme des investissements pour ne pas prendre plus de retard dans la remise à niveau de St Julien. Les projets du pôle d'échange multimodal et de renaturation de l'Arande et du coeur de ville ont été largement concertés avec les habitants et votés à l'unanimité du Conseil Municipal. Les conseillers municipaux d'opposition qui demandent aujourd'hui soudainement un moratoire en campagne électorale les ont approuvé et validé au conseil municipal.

Nous vous proposons également d'intensifier les efforts de notre transition environnementale avec des actions concrètes : réduction des déchets, indicateurs de suivi et projet alimentaire de territoire. Nous avons pour ambition de faire de St Julien une ville qui inspire d'autres communes pour sa transition environnementale.

Nous avons travaillé depuis longtemps pour être près dès lundi à travailler à votre service. St Julien va connaitre dans les toutes prochaines semaines la plus grave crise sanitaire depuis plus d'un siècle. Nous devrons être tous à la hauteur pour nous protéger les uns les autres. Nous devrons nous montrer solidaires des plus faibles et des plus fragiles. Nous devrons aider par tous les moyens les personnels soignants et hospitaliers qui seront en première ligne pour sauver les plus malades d'entre nous. Nous devrons également garder notre calme et notre sérénité au pire moment de la crise pour en maitriser les conséquences économiques, sociales et psychologiques. Vous pourrez compter sur notre expérience dans cette épreuve. Nous avons déjà commencé le travail pour que St Julien soit prête dès lundi matin.

Vous pouvez compter sur nous comme vous avez pu le faire depuis 6 ans, nous comptons sur votre soutien et celui de vos proches dimanche.

Antoine Vielliard

Pour l'équipe Vive Saint Julien

 

Pour plus d'informations :

Poursuivre l’amélioration de la ville et intensifier la transition environnementale grâce à votre confiance et avec votre soutien.

Nous souhaitons aujourd’hui une seule chose : continuer de travailler à votre service. La mise en œuvre de ce projet de ville n’est possible que si vous nous confier la responsabilité d’administrer St Julien. Votre vote, mais au-delà celui de toutes les personnes que vous connaissez, est indispensable non seulement pour que nous puissions être majoritaire, mais au-delà pour que notre majorité soit la plus large, la plus légitime et la plus incontestable face à tous les intérêts individuels et partisans qui font obstacles à l’intérêt général. Vous pouvez compter sur nous pendant 6 ans, nous comptons sur vous le dimanche 15 mars.

Nous continuerons d’impliquer les habitants, de les consulter et d’améliorer la transparence

Comme nous l’avons fait depuis 6 ans nous continuerons d’informer les habitants, de les impliquer et de les consulter. Pour nous la concertation ne doit jamais être un paravent de l’indécision ou un masque pour cacher l’absence de vision ou de projet, mais bien une opportunité d’échanger sur les projets pour les améliorer. Nous continuerons comme nous l’avons fait depuis 6 ans, à venir à votre rencontre, à vous inviter à des réunions, à vous proposer de participer à des commissions et des réunions de travail. Nous continuerons de vous consulter comme nous avons été les seuls à le faire durant cette campagne. Nous continuerons de rendre accessible à tous, tous les documents d’informations, toutes les présentations publiques, toutes les études pour que chaque citoyen puisse s’informer correctement sur les projets qui les concernent. Nous n’hésiterons pas à confier des responsabilités aux minorités si elles sont de bonne foi pour l’intérêt général, cohérentes dans leurs positions, présentes et assidues, et soucieuses de travailler au bien public.

Nous sommes une équipe

Nous sommes une équipe, et nous avons été fortement atteints par les attaques régulières contre le maire pendant toute cette campagne. Ces attaques personnelles sont fausses et injustes. Elles sont méprisantes pour Antoine Vielliard, accusé de tous les maux, et pour nous.

En effet, nous pensons qu’une campagne électorale consiste avant tout à présenter un projet et une équipe aux habitants.

Qui a mis en place, fait vivre et pris en compte les propositions des comités de quartier ces 6 dernières années ? Qui a réalisé de multiples enquêtes auprès des habitants, organisé en moyenne une réunion publique par mois sur différents sujets, créé un comité consultatif avec les habitants pour les écoles Mandela ? Qui a fait intervenir un prestataire spécialisé dans la concertation avec les habitants avant même de lancer le concours pour le projet cœur de ville puis organisé une nouvelle concertation une fois un projet choisi ? C’est notre équipe, et nous en sommes fiers, comme nous sommes fiers de toutes les autres concertations engagées pendant le mandat.

La démarche participative, nous la pratiquons déjà. Pour nous, ce n’est pas un sujet de campagne car c’est un acquis.

Bien sûr, après la concertation vient le temps des décisions. Cela demande d’avoir le courage de ne pas plaire à tout le monde. Nous avons ce courage et ce sens des responsabilités : nos décisions sont guidées par l’intérêt général et non par les intérêts particuliers.

Concernant notre mode de fonctionnement en interne, nous tenons à rétablir la vérité, face à la médisance insistante de certains : depuis  6 ans, l’ensemble des élus de la liste Vive Saint-Julien ont pris les décisions en commun, à la majorité, chaque semaine. Chaque vote avait la même valeur, y compris celui du Maire. Chacun avait la liberté de vote, tant en réunions internes qu’au conseil municipal. Les échanges ont toujours été constructifs, ouverts et respectueux, malgré les éventuelles divergences.

C’est ce même mode de fonctionnement que la nouvelle équipe, qui travaille sur un projet de ville depuis plus d’un an, a adopté, et adoptera pour les 6 prochaines années si les électeurs nous font confiance dimanche.

Notre union s'est construite par le travail en commun et un projet commun plutôt que sur un assemblage hétéroclite d'oppositions. Si nous avons pu doubler le rythme des investissements depuis 6 ans, c'est aussi parce que nous sommes d'accord sur les orientations de la ville. Nous prenons les grandes décisions courantes. C'est un gage d'efficacité déterminant, particulièrement pour affronter les temps de crise qui s'annoncent.

L'équipe qui se présente devant vous aujourd'hui permet à des habitants qui ont un engagement sincère de participer à la vie de Saint-Julien, en dehors de toute idéologie partisane. Nous ne cachons pas nos engagements passés, comme le font plusieurs candidats de l’équipe adverse, transpartisane et soutenue par la députée LR : une tête de liste candidate PS aux sénatoriales, un second de liste suppléant d’un député LR, plusieurs anciens candidats et conseillers municipaux PS et LR. Nous sommes simplement des citoyens, guidés par l’intérêt de la Ville et le respect de chacun, y compris évidemment ceux qui ne pensent pas comme nous.

Le maire incarne les valeurs de notre équipe : respect, transparence, intelligence collective, écoute et sens de l’intérêt général.

Enfin, nous souhaitons rétablir quelques vérités sur trois projets qui nous paraissent essentiels pour l'avenir de la ville.

Sur le tramway, tout d'abord. L'autre liste prétend en même temps faire un "moratoire" sur les grands projets et mener à bien dans les temps les travaux du tramway... alors même que Véronique Lecauchois a été la seule conseillère communautaire à voter contre le tram  le 17 septembre  2015 ! Alors Moratoire ?  Ou travaux l'année prochaine pour une mise en service en  2023 ? Les deux options ne sont pas compatibles, il faut choisir. Pour un tramway en 2023, c'est notre liste qu'il faut choisir. Pour rattraper le retard de ces aménagements, St-Julien n'a pas le luxe d'avoir des moratoires.

Sur le coeur de ville, les mensonges sont encore plus éhontés. Rappelons tout d'abord que tous les élus actuels, y compris ceux qui se présentent sur l'autre liste, ont voté en faveur du projet au conseil municipal. Rappelons également que le cœur de ville disposera au minimum du même nombre de places de stationnement à la fin du projet! Il faudra simplement marcher quelques mètres, pour aller des parkings couverts (Atrium, hôpital, place du marché, entrée sud...) jusqu'à nos commerces, restaurants... Quelques mètres parcourus dans des espaces publics de qualité, avec des places arborées, des trottoirs larges et une circulation apaisée ! Alors si vous voulez continuer à zigzaguer au milieu des voitures et n'avoir aucune place digne de ce nom à St-Julien, pendant encore des années, votez pour l'autre liste. Si vous voulez que la ville poursuive ses investissements pour une ville agréable et conviviale, c'est pour nous qu'il faut voter !

Enfin, l'autre équipe annonce la création d'une maison de santé. C'est un très bel objectif, que nous partageons et sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années. Toutefois, nous nous étonnons que l'autre équipe, qui pourtant comprend des personnes bien informées sur ce sujet, prétende qu'il suffise de le vouloir pour que cela se concrétise. Une maison de santé n'a de sens et de réalité que si des professionnels de santé souhaitent y travailler. A ce stade, ce n'est pas encore acquis et nous continuons à travailler en ce sens. Nous ne nous limitons pas à cette action, contrairement à ce que propose l'autre liste, et avons déjà réussi à faire s'installer deux nouveaux médecins généralistes dans la commune en 2019. Deux autres médecins envisagent de s'installer dans les prochains mois.

Nous souhaitons à tous les électeurs, ainsi qu’à l’équipe adverse une belle fin de campagne, parlant de nos programmes respectifs et non faite de rumeurs et calomnies.

Cédric Marx, Sabrina Farès, Robin Maillard, Matthias Fournier, Marie-Laure, Thomas-Bard, Edy Carl, Hugo Robert, Nathacha  de Tonnac, Thierry Fauvergue, Antoine Véjux, Dominique Gueguen, Elise Guillet, Richard Neveu, Muriel Salaun, Sylvain Dubeau , Frédéric Sansa, Valérie  Robert, Evelyne Battistella pour la liste Vive St-Julien

mercredi, 11 mars 2020

Pour une ville plus conviviale et inspirante sur sa transition environnementale

Une partie de l'équipe Vive Saint Julien vous présente les principaux axes de notre projet de ville. Retrouvez le projet  en téléchargement en haut à droite.


Poursuivre la transformation du bourg en ville agréable et conviviale (3)

1)      Nous souhaitons poursuivre le travail de préservation du patrimoine au travers de règles d’urbanisme exigeante sur le bâti ancien. Nous poursuivrons le travail de rénovation du petit patrimoine entrepris en particulier dans le périmètre des grands projets avec en perspective les rénovations des monuments des volontaires savoyards à la promenade du Crêt, ou encore les monuments en la mémoire de Fernand David et César Duval. Nous continuerons d’assurer les travaux de conservation de l’église de Thairy sans ouverture du bâtiment au public. Nous souhaitons valoriser les ruines de la poype de Ternier en dégageant ses abords pour la rendre plus visible.

2)      Nous militerons activement au sein de la communauté de communes auprès du département et de la région pour le développement de l’offre ferroviaire. Nous sommes convaincus qu’il est nécessaire pour les décennies à venir de commencer le travail pour un futur dédoublement des voies ferroviaires. Nous sommes convaincus que le développement de l’offre ferroviaire et le développement urbain de St Julien rendent inévitable la suppression des passages à niveau à l’horizon 2030-2040 et que cela rendra nécessaire un enfouissement des voies ferroviaires par la SNCF. Nous souhaitons que cela soit mis dans la programmation des investissements futurs.

3)      Nous proposons de mieux valoriser les zones commerciales à St Julien en les rendant plus visibles et identifiables. Nous voulons donner les moyens à l’association des commerçants de mieux communiquer auprès de ses clients comme cela a été fait avec l’insertion d’offres commerciales dans le bulletin municipal du mois de septembre. Nous souhaitons utiliser l’ensemble des recettes de la taxe locale sur la publicité afin de dégager des moyens financiers pour aider le commerce de St Julien à faire connaitre ses offres commerciales, d’abord pour passer le cap des grands chantiers de ville, puis pour se développer ensuite. Nous proposons de développer une pépinière commerciale afin d’aider de nouveaux commerçant à tester leur activité avant de s’installer définitivement. Les projets cœur de ville et quartier gare seront utilisés pour diversifier l’offre commercial et rendre St Julien plus attractive pour les clients des commerces.

mardi, 10 mars 2020

Poursuivre la transformation du bourg en ville agréable et conviviale (2)

Pour continuer d’améliorer la mobilité des habitants nous poursuivrons et intensifierons les efforts pour promouvoir l’utilisation des modes de transports qui n’engorgent pas les voies publiques et les espaces publics. Au sein de la communauté de communes nous contribuerons au développement des transports en commun, des fréquences, des lignes, des dessertes. Nous équiperons tous les arrêts d’abribus afin d’assurer un meilleur confort aux usagers des transports en commun. Nous travaillerons en lien avec le canton de Genève pour que les cadences du tram soient améliorées en fonction du besoin des usagers. Nous poursuivrons le développement des itinéraires cyclables et des stations vélos en particulier en lien avec les hameaux et quartiers résidentiels. Dans le cadre du projet cœur de ville, la Grand Rue deviendra une zone de partage à 20km/h. Nous œuvrerons au sein de la communauté de communes à une mise en œuvre rapide des itinéraires cyclables intercommunaux. Nous continuerons de faire la promotion de l’utilisation du vélo et continuerons d’obliger les promoteurs à penser les bâtiments pour les habitants à vélo avec des garages à vélo en pied d’immeuble). Nous travaillerons avec le canton de Genève pour que soit balisée et aménagée la voie verte St Julien-Genève le long de l’Aire. Nous continuerons à promouvoir les déplacements à pieds avec des aménagements piétons confortables et agréables, des bancs publics, des priorisations des piétons et la sécurisation des itinéraires. En particulier, nous dégagerons les moyens humains nécessaires pour la remise en œuvre de l’aménagement de l’allée des cèdres offrant une liaison directe entre le centre-ville et la gare. Nous favoriserons le développement d’une offre de stationnement en entrée de ville et aux abords de la ville afin de permettre l’amélioration des espaces publics urbains et de favoriser le report sur les autres modes de transports. Nous contribuerons au report sur les modes doux en favorisant l’installation à St Julien des personnes qui y travaillent.

lundi, 09 mars 2020

Poursuivre la transformation du bourg rural en une petite ville conviviale et agréable à vivre

Le plus grand défi de St Julien dans les années à venir sera de réussir la mise en œuvre des grands projets destinés à donner à la ville les aménagements dont elle a besoin suite à sa croissance des dernières décennies. En premier lieu le démarrage des travaux du tram devra être anticipé afin de réduire tant que possible les nuisances inévitables d’un tel chantier pour les habitants sur l’axe de circulation principal de la ville. Cela devra notamment être conduit avec une politique active de promotion du commerce local afin d’aider les commerces à passer cette phase de travaux à la fois essentielle et dommageable à leur activité. La qualité de la réalisation des aménagements du tram donnera le ton des aménagements futurs attendus sur tous les projets de la ville publics et privés. Les travaux de réaménagements du cœur de ville seront également essentiels pour redonner au centre-ville toute son attractivité. A l’image du projet cœur de ville nous proposons que les espaces publics ne soient pas seulement des lieux de passage ou d’attente mais deviennent petit à petit des lieux de convivialité, des lieux de flâneries et des lieux de rencontre. Cela passe notamment par le développement de plantations sur l’espace public, par la réduction des vitesses de circulation au centre-ville, par l’installation de bancs, de cultures partagées et d’espaces ludiques. Au-delà des projets tram et cœur de ville, la finalisation du projet Pôle Gare et sa mise en œuvre devront également être suivi de près en maintenant le niveau d’exigence urbaine tout au long du projet. Le projet Entrée Sud devra être finalisé et sa mise en œuvre planifiée. Enfin, le projet d’aménagement des abords de l’Aire devra être repris et sa conception finalisée d’ici la fin du mandat pour une mise en œuvre opérationnelle sur le mandat suivant. Nous vous proposons une grande concertation dans la seconde partie du mandat. Nous pensons que cela doit être l’opportunité de développer une micro-ferme urbaine pour reconnecter les enfants à la nature et l’alimentation locale.

vendredi, 06 mars 2020

Pour que St Julien soit encore plus solidaire qu'elle n'est inégale

Parce que la répartition des revenus dans le Genevois est particulièrement inégalitaire, la cohésion des habitants nécessite des politiques sociales renforcées. La politique sociale mettra l’accent sur trois priorités :

  1. Permettre aux personnes qui font vivre la commune de pouvoir s’y loger et y vivre au travers d’une politique du logement ambitieuse. Nous vous proposons de poursuivre notre maitrise du rythme des constructions autorisées, cependant, dans le même temps, nous continuerons d’imposer aux promoteurs immobiliers une proportion raisonnables de logements aidées permettant aux personnes qui travaillent dans la commune de s’y loger.  En lien avec la communauté de communes, l’état, les bailleurs et action logements, nous œuvrerons pour que le critère de la proximité du lieu de travail soit un critère prépondérant en plus des critères légaux dans l’attribution des logements. Par ailleurs, nous développerons d’autres formes d’habitat et de propriété permettant d’offrir des solutions de logements à des prix situés entre le parc social (5 à 9 euros le mètre carré par mois) et le parc privé (15 à 18 euros le mètre carré par mois) : viager solidaire, démembrement de propriété, droits à bâtir, logements intermédiaires, bail réel et solidaire, logement coopératif.
  2. Favoriser le lien social avec les personnes âgées. St Julien étant l’une des communes les plus jeunes de France, c’est aussi l’une de celle qui connaitrait le vieillissement le plus rapide. Le nombre d’habitants de plus de 60 ans a doublé en 16 ans seulement. La commune doit penser ses aménagements et ses services pour répondre aux besoins des habitants les plus âgés. Nous voulons favoriser l’ouverture de lieux de socialisation destinés aux habitants les plus âgés. Nous proposons de travailler avec les entreprises retenues pour la réalisation du quartier gare pour que l’ouverture d’une résidence pour les séniors soit une opportunité d’ouvrir un nouveau lieu de restauration ou d’activité pour les séniors. Nous souhaitons étudier la possibilité de prévoir l’ouverture d’une crèche à proximité de la résidence sénior afin de faciliter le lien entre les générations. En lien avec l’association les Petits Frères des Pauvres nous travaillerons à la constitution d’un réseau de citoyens visiteurs pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Le développement des jardins partagés et d’une ressourcerie facilitant les réparations doit contribuer à aider les séniors à utiliser et partager leurs savoirs faires.
  3. Donner la meilleure chance possible à la jeunesse de St Julien de construire son propre avenir. Nous souhaitons poursuivre le travail de facilitateur auprès de la jeunesse afin de démultiplier l’impact des actions du service jeunesse et aider les jeunes de St Julien à devenir acteur de leurs propres projets plutôt que consommateurs d’activités. Nous travaillerons à favoriser l’implantation de la Mission Locale en un lieu plus central, plus visible et plus accessible aux jeunes de St Julien afin de mieux les aider dans leur insertion professionnelle tout en favorisant le développement des chantiers éducatifs. Dans le cadre de ses projets, la commune est régulièrement conduite à devoir faire l’acquisition de bâtiments anciens destinés à être détruits. Il s’écoule souvent plusieurs années entre l’acquisition et la réalisation du projet. Nous souhaitons proposer à des jeunes d’utiliser temporairement ces bâtiments pour en faire un lieu d’accueil et d’activité des jeunes sous leur responsabilité. Nous proposons de valoriser l’engagement bénévole des jeunes dans la commune au travers de récompenses (contribution au financement des permis de conduire, formation BAFA ou contribution à l’accès à des activités sportives et culturelles). Donner une chance aux jeunes consiste aussi à lutter contre les violences intrafamiliales dont le nombre est élevé et en forte hausse dans le Genevois. Pour cela nous vous proposons de développer la communication en prévention. De contribuer à la réalisation d’action de prévention en milieu scolaire et de développer la coordination des acteurs sociaux.

jeudi, 05 mars 2020

Parce que les enfants d'aujourd'hui sont les citoyens de demain

Nous sommes convaincus que l’attention portée aux enfants de St Julien est l’investissement le plus riche pour l’avenir de notre commune.

  1. Intensifier le développement des structures d’accueil de la petite enfance. Nous voulons militer au sein de la CCG pour l’ouverture d’une nouvelle crèche publique dans le quartier de la gare et favoriser l’installation d’une crèche privée dans l’un des projets de la ville. Nous souhaitons le déménagement de la micro-crèche publique de son site actuel vers le site de l’école François Buloz. En lien avec la Communauté de Communes nous souhaitons l’ouverture d’un lieu d’échange entre assistantes maternelles afin de favoriser l’installation de nouvelles assistantes et la pérennisation de l’activité de celles qui sont installées.
  2. Nous souhaitons enfin venir à bout de l’absence de capacité d’accueil des enfants dans les écoles suite à l’absence de construction de classes de 2000 à 2015. Nous finaliserons l’ouverture des écoles Nelson Mandela et assurerons sa mise en service. Nous rénoverons et agrandirons l’école des Prés de la Fontaine, ouvrirons une nouvelle école à Cervonnex. Au travers d’une collaboration constructive avec la Présentation de Marie, nous militerons pour réduire le trafic aux abords de l’école par une priorisation des élèves vivant à proximité de l’école sur le territoire communal. Nous lacerons des études pour un agrandissement de l’école du Puy St Martin et planifierons l’ouverture d’une école supplémentaire pour l’horizon 2025-2030.
  3. Pour donner aux enfants les meilleurs outils pour apprendre, nous lancerons un programme pluriannuel d’investissement dans le numérique afin que d’ici la fin du mandat toutes les salles de classes soient équipées de tableaux numériques.
  4. Nous poursuivrons le travail avec le Conseil Municipal des enfants en étendant la durée du mandat pour y intégrer des enfants de 6ème et de 5ème.
  5. La carte scolaire évoluera progressivement en fonction du développement de la ville afin d’assurer une mixité sociale optimale dans l’ensemble des écoles de la commune. Nous mettrons en place un programme de prévention précoce de l’échec scolaire en lien avec le programme de réussite éducative. Enfin, en lien avec l’éducation nationale, nous mettrons en place des mesures destinées à rendre St Julien plus attractive pour ses enseignants (accès au logement, conditions de scolarisation des enfants assouplies,…)
  6. Nous poursuivrons le travail intergénérationnel en étudiant la faisabilité de servir des repas à des personnes âgées non dépendantes dans les restaurants scolaires.
  7. Nous mettrons en place un module d’accueil des nouveaux habitants qui sera communiqué aux nouveaux St Juliennois via les notaires et agents immobiliers et formalisé par une journée d’accueil des nouveaux habitants.