Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 février 2020

Frédéric Sansa pour que Vive Saint-Julien-en-Genevois

Frédéric Sansa, Vive Saint Julien en GenevoisNé à St Julien il y a 40 ans, j'y ai vécu de nombreuses étapes de ma vie. Désormais résident à Neydens, je n'en demeure pas moins investi dans la vie locale notamment en tant que conseiller municipal sortant. Après avoir été pendant 17 ans directeur d'une entreprise de négoce de spiritueux à Archamps, j'ai décidé de changer de métier et me voilà désormais gestionnaire de copropriétés depuis 1 année.

Je m'engage avec cette équipe Vive Saint Julien car je retrouve une volonté de poursuivre les actions entreprises depuis 6 ans mais avec une nouvelle dynamique. La mixité entre des élus sortants et de nouvelles personnalités issues d'univers variés est primordiale pour continuer à insuffler les changements dont St Julien a besoin. De grands projets ont été entrepris pour rendre cette ville plus conviviale et agréable à vivre au quotidien et il convient de les poursuivre dans la même dynamique. Je pense notamment au développement du "coeur de ville", aux équipements structurants tels que le projet "Tram" ou aux entrées de ville mais aussi à tous les petits travaux du quotidien destinés à rendre la ville plus facile à vivre (travaux sur la voirie, élargissement des trottoirs, travaux aux abords des écoles, aménagements de bancs ...).

Je compte apporter mon expérience d'élu à cette nouvelle équipe et continuer à travailler sur tous ce qui permet de mieux vivre ensemble : culture, social, commerce local et durable, solidarité intergénérationnelle développement durable. 

jeudi, 20 février 2020

Avant/Après : promesses tenues (5/11)

Retrouvez chaque jour à 13:30 une partie de notre bilan 2014-2020

Avant l’Ecole de Musique et de Danse permettait à des St Juliennois de se former à la danse et à la musique. Grâce à votre soutien, l’accent a été mis sur des cours collectifs ou semi-collectifs qui ont permis à deux fois plus d’habitants de bénéficier de ses enseignements.

Avant la carte scolaire avait, de fait, institué une école de riches, une école intermédiaire, une école rurale et une école de pauvres. Grâce à votre soutien, nous avons pu modifier la carte scolaire et permis à tous les enfants de St Julien d’apprendre et de grandir avec leurs futurs concitoyens.

Avant la proportion de logements sociaux était stable. Il n’avait jamais été construit aussi peu de logements sociaux que depuis que la commune avait une municipalité socialiste. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #28, nous avons augmenté les servitudes de logements sociaux pour les promoteurs. Nous avons vendu deux parcelles communales pour la réalisation de logements sociaux. Nous avons également vendu 40 logements communaux à un bailleur social pour leur conversion en logements sociaux. Le nombre de logements sociaux a augmenté de 50% en 6 ans permettant à environ 500 actifs de St Julien (enseignants, infirmières, artisans…) de pouvoir se loger parmi nous.

Avant le budget du centre communal d’action social restait stable chaque année, alors que les besoins augmentaient avec la commune. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #29, le budget du CCAS n’est plus en baisse proportionnellement au budget de la commune. Conformément à notre engagement #30, nous avons développés des tarifs adaptés en fonction des revenus sur l’ensemble des services publics.

Avant il n’y avais pas d’autopartage à St Julien. Grâce à votre soutien, 60 St Juliennois sont désormais abonnés à Citiz et ont pu renoncer à posséder une voiture, soit près de 1000 m2 de voitures en moins à St Julien !

Marie-Thérèse Brun pour que Vive Saint-Julien-en-Genevois

Marie-Thérèse Brun, Vive Saint Julien en GenevoisJe suis originaire de St-Julien où j'ai toujours vécu et travaillé. Après 38 ans dans la même agence immobilière, j'ai pris ma retraite de syndic. Ce qui m'a permis de m'engager comme conseillère municipale.

Depuis 6 ans je me suis plus particulièrement investie dans les commissions urbanisme, finances et dans tous les ateliers de travail s'y rapprochant.

Cette expérience citoyenne m'a appris à défendre l'intérêt général, à combattre une vision passéiste de notre ville pour admettre que son évolution est inévitable et est une chance. Il faut continuer à créer son avenir. Le travail est immense. Les leviers sont nombreux : dans le désordre sécurité, mobilité, culture, social, environnement, sports, logements abordables, scolarité, convivialité, commerces, artisanat, espaces verts, jeunesse, séniors etc.. etc.. en tenant compte de la disparité des revenus,

On peut constater toutes les connaissances, la rigueur, la gymnastique intellectuelle que demande la gestion d'une ville, toute sa complexité : législation, finances qui obligent à prioriser les projets si nombreux dans une ville en plein développement et donc à faire des mécontents, urgences qui entravent les décisions prises (par exemple obligation de rattraper le retard en construisant une école, en agrandissant d'autres ; dépense indispensable mais qui a lourdement grevé notre budget)

On voit qu'il n'y a pas de place pour l'amateurisme.

6 ans c'est court pour constater les fruits d'un tel travail. Je pense par exemple au PLU étudié et voté au cours du mandat (2017) et qui va seulement devenir opérationnel, or il va permettre de limiter le nombre de constructions, d'améliorer leurs qualités architecturales et environnementales.

Aussi c'est toujours avec la même motivation et le même enthousiasme que je me représente sur la liste « Vive St Julien » car j'ai pu apprécier les compétences d'Antoine Vielliard et constater que cette équipe soudée et dynamique, reste fidèle aux valeurs portées pendant 6 ans : transparence, échanges, vivacité d'esprit, écoute, nombreuses compétences et une volonté unanime de contribuer à faire de St Julien une ville agréable pour y vivre et pour inciter les gens à y rester.

mercredi, 19 février 2020

Avant/Après : promesses tenues (4/11)

Avant, il y avait plus d’un millier d’habitants non déclarés ce qui engendrait une perte importante de recettes pour la commune. Grâce à votre soutien, nous avons instauré des campagnes de recensement des frontaliers qui se sont intensifiées années après années avec des campagnes toutes boites, des campagnes en ligne et des actions coup de poing aux frontières. Cela a permis de doubler le nombre d’habitants frontaliers suisses officiellement déclarés. La rétrocession genevoise a pu passer de 3,9 millions d’euros annuels en 2013 à 6,2 millions en 2019.

Avant la commune ne réagissait pas lorsque les subventions départementales étaient attribuées sur des critères autres que l’intérêt général. Grâce à votre soutien, nous avons saisi le tribunal administratif de la délibération de répartition des subventions départementales. Le département a modifié sa politique d’attribution des subventions et attribué 600 000 euros de subventions aux écoles Nelson Mandela. La commune a retiré son recours au tribunal administratif.

Avant, la commune proposait des activités clefs en main à seulement une poignée de jeunes qui franchissaient la porte des centre municipaux d’animation. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #25, le service jeunesse va au-devant des adolescents dans les collèges et les quartiers et les aide à monter leurs propres activités. Cent fois plus de jeunes bénéficient aujourd’hui des actions du service jeunesse.

Avant les subventions aux associations sportives finançaient de manière équivalente des associations qui comptait surtout des St Juliennois et des associations qui en comptaient peu. Grâce à votre soutien, les subventions communales sont orientées en priorité vers les associations qui comptent de nombreux St Juliennois. Nous continuons de soutenir les autres associations au travers des équipements mis à leur disposition et de leur entretien.

Hekuran Bislimi pour que Vive Saint-Julien-en-Genevois

Hekuran BislimiJe m’appelle Hekuran Bislimi j’ai 29ans. Je suis diplomé à l’IAE annecy en économie, finance et gestion d’entreprise. Je suis depuis un an entrepreneur dans le secteur du BTP. J'ai grandi à Lyon et je suis arrivée en 2005, à l’age de 14 ans, à Saint-Julien.

J’ai pu observer le changement et l’évolution de la ville depuis plusieurs années avec l’apparitions de plusieurs nouveau quartiers, nouvelles routes, nouvelles structure sportives, la ville a grandi et les besoins des habitants aussi ! En observant tout ces changement, ce travail réalisé depuis plusieurs années durant le dernier mandat j'ai souhaité m’engager avec l’équipe « vive Saint-Julien » pour apporter mon aide et ainsi continuer le bon travail réalisé jusqu’à présent pour le bien de notre ville. L’arrivée du Tram sera l’un des gros projet passionnant et important pour notre ville. En tant que conseiller municipal je souhaite contribuer à sa mise en oeuvre durant ce prochain mandat.

Etant membre pendant plusieurs années de l'US Saint-Julien, le club de football de notre ville, je souhaiterais apporter mon aide dans le développement des activités sportives et associatives de la ville. Je suis aussi très motivé par le projet du coeur de ville qui va nous permettre de rendre la ville plus dynamique, plus festive, plus structurée et plus conviviale, ainsi satisfaire les demandes des jeunes, parents, aînés et tout les habitants de Saint-Julien.

 

mardi, 18 février 2020

Avant/Après : promesses tenues (3/11)

Retrouvez chaque jour à 13:30 une partie de notre bilan 2014-2020

Avant tous les enfants de maternelles devaient prendre un car pour aller à la cantine. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #1, un tiers des enfants peuvent déjeuner dans ou à proximité de leur école au Puy St Martin, aux collèges et au lycée. La restauration scolaire sera organisée sur place aux écoles Nelson Mandela dès 2020 et en 2022 aux Prés de la Fontaine.

Avant, les temps d’activités périscolaire n’étaient pas suffisamment encadrés et il arrivait que des enfants soient perdus. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #3, nous avons pu améliorer les taux d’encadrement, pérennisé les emplois temporaires en emplois stables pour mieux recruter des professionnels et leur proposer des formations. La sécurité d’abord mais la qualité aussi des activités périscolaires a pu être améliorée.

Avant, les parents devaient prendre une demi-journée de congé toutes les 6 semaines pour faire la queue en mairie dès 7 heure du matin pour inscrire leur enfant au centre de loisir, comme si St Julien était en Union Soviétique. Grâce à votre soutien, les inscriptions peuvent se faire en ligne et nous répondons à toutes les demandes sans nécessité de faire la queue.

Avant les dépenses de fonctionnement de la commune augmentaient à un rythme deux fois plus élevé que les recettes. Grâce à votre soutien nous avons maitrisé les dépenses de fonctionnement et restauré la capacité de la commune à investir.

Thierry Fauvergue pour que Vive Saint-Julien-en-Genevois

Thierry Fauvergue, VIve Saint Julien en GEnevoisNé à Bailleul (Nord) en 1968, marié, 2 enfants. Actuellement chef de cuisine au collège de Groisy, je travaille pour le conseil départemental de la Haute Savoie.

Après plusieurs demandes de mutation, je suis arrivé dans la commune en août 2014. Je connaissais la région pour y avoir travailler en saison et mes vacances.

J'aime tout type de sports et plus particulièrement le football, joueur, éducateur et responsable d'école de foot à St Julien et au Châble. J'aime la nature, les manifestations de notre commune.

Après avoir participé à la commission électorale et au groupe de travail sur le projet "sport, culture, jeunesse, convivialité", je choisi de m'engager au sein de l'équipe "Vive St Julien" car je crois au programme établi qui à mon sens est un bon projet pour les années à venir. Saint Julien est et sera "une ville où il fait bon vivre".

Etre acteur de sa commune au service des habitants pour que ceux-ci s'y sentent bien. Etre à l'écoute de nos citoyens est important.

Je décide de rejoindre Antoine Vielliard pour son implication, sa rigueur, son expérience, sa transparence des dossiers. Le projet "coeur de ville" est un atout important qui permettra à St-Julien de devenir un lieu de vie avec des espaces vert, des zones plus confortables pour les piétons, des endroits pour se rencontrer.

"Vive Saint Julien" une équipe jeune, de tous horizons, créatif, volontaire et au service des Saint Juliennois. Se sont des valeurs qui me représentent.

lundi, 17 février 2020

Avant/Après : promesses tenues (2/11)

Retrouvez chaque jour à 13:30 une partie de notre bilan 2014-2020

Avant, la commune avait autorisé la construction de 1000 logements sur la seule année 2010. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #6, nous avons pu en 2017 adopter un nouveau Plan Local d’Urbanisme et quadrupler les taxes aux promoteurs immobiliers ce qui a permis de diviser par deux le nombre de logements autorisés.

Avant, et malgré une augmentation de la population de +50%, la commune n’avait ouvert aucune salle de classe de 2000 à 2014. Des articles de presse encore en ligne, qui ne datent pourtant pas du 1er avril, relatent encore les propos de mon prédécesseur affirmant avec sérieux que les nouveaux habitants n’avaient pas d’enfants ! Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #2, nous avons pu rattraper une partie du retard en réalisant l’extension de l’école du Puy St Martin, en réalisant le nouveau groupe scolaire Nelson Mandela, en lançant l’extension de l’école des Prés de la Fontaine, en lançant l’ouverture d’une nouvelle école à Cervonnex, en programmant une nouvelle extension de l’école du Puy St Martin.

Avant, il n’y avait aucune incitation aux travaux de rénovation énergétiques. Grâce à votre soutien  et conformément à notre engagement #23, nous avons pu baisser la taxe foncière pour les propriétaires qui font des travaux de rénovation énergétique et nous avons pu obtenir des subventions de l’état pour la rénovation énergétique du St Georges.

Avant la consommation énergétique de la commune augmentait chaque année. Grâce à votre soutien et conformément à notre engagement #24, la commune a baissé des deux tiers sa consommation électrique pour l’éclairage public, a entrepris de nombreux travaux d’isolation et de rénovation thermique et s’approvisionne en énergie renouvelable pour son tarif jaune.

Edy Carl pour que Vive Saint-Julien-en-Genevois

Edy Carl, Vive saint julien en genevoisLe chêne, le graphisme qui illustre nos visuels, nos affiches et nos tracts de la campagne des municipales de Saint Julien en Genevois offre des proportions harmonieuses et pour être majestueux, il a de solides racines comme celles des convictions républicaines de notre équipe.

Je suis né en 1950 dans le Doubs. Marié et père de 2 enfants. Je suis haut savoyard  d'adoption depuis 1952 et je vis à Saint Julien en Genevois depuis 50 ans. J’ai été facteur à Saint Julien de 1968 à 2002 puis j’ai été détaché permanent dans une association à vocation sociale. (agent technique secteur associatif à La Poste).

J’étais, il y a 25 ans , au bureau d'aide sociale avec les Assistantes Sociales de la Mairie quand elles ont mis sur pieds les statuts de l'épicerie sociale la Passerelle du Salève. C’est un devoir de solidarité qui anime les bénévoles de cette association et un gros travail pour celles et ceux qui gère son fonctionnement.

Avec les disparités de revenus en zone frontalière, il est indispensable d'aider les familles aux revenus modestes, à les accompagner pour s'affranchir des difficultés économiques.

Je suis sensible aux questions du logement social et à l'hébergement  temporaire d'urgence. Les loi Alur et Elan, le PLU, le plan de gestion du logement social sont des outils pour la transparence et l'équité. Un bon diagnostic des besoins favorise une bonne gestion.

L’ambition de notre équipe d’une urbanisation maîtrisée est un axe fort de notre projet, le logement collectif est un besoin essentiel sur notre territoire afin de préserver les espaces naturels et de protéger les terres cultivables et les agriculteurs.

J’accorde un grand intérêt aux questions de santé, de prévention, d'insertion et d’intégration, du lien social et intergenérationel, de la sécurité. Notre projet de ville s’est élaboré en atelier avec une réelle participation des Saint Julienois. Une synthèse de ce travail nous a regroupé le 11 décembre à l'Arande.

Fort des 33 engagements de notre équipe et des 33 réalisations du mandat actuel, le dimanche 15 mars 2020, nous méritons votre soutien  et d'avance nous vous remercions de votre confiance.

Un seul tour!

vendredi, 14 février 2020

Avant/Après : promesses tenues (1/11)

Retrouvez chaque jour à 13h30 une partie de notre bilan 2014-2020

L’équipe Vive Saint Julien a pris 33 engagements lors des élections municipales de 2014. Nous en avons rendu compte aux habitants chaque année depuis. Les 33 engagements ont été tenus. Même les conseillers municipaux minoritaires aujourd’hui candidat sur l’autre liste ont reconnu dans le Messager du 29 août que notre bilan est très positif et souligné la bonne gestion municipale. Ils reconnaissaient que c’est la qualité de notre bilan qui les a incités à faire une liste d’union PS-LR. Voilà quelques-unes de nos réalisations.

Avant, la commune augmentait ses impôts tous les 2 ou 3 ans. Grâce à votre soutien, nous avons pu maintenir le niveau d’imposition et même le baisser de 15% pour les locataires.

Avant, la commune disposait de moitié moins de containers de tri sélectif que les préconisations. Grâce à votre soutien, et conformément à notre engagement #22, nous avons pu doubler le nombre de containers de tri pour réduire les déchets ménagers et réduire la taxe d’enlèvement des déchets.

Avant, même un Sous-Préfet était sorti de son devoir de réserve pour dénoncer publiquement l’état des routes à St Julien. Grâce à votre soutien, nous avons pu tripler le montant des investissements de la commune ce qui a permis de commencer à mieux entretenir les routes et les bâtiments publics.

Avant, l’éclairage public était ancien et éclairait autant le ciel que le sol. Grâce à votre soutien, nous avons pu engager un programme de rénovation de l’éclairage public qui a permis de passer à de nouvelles technologies, de programmer des extinctions nocturnes et de réduire de 65% la consommation électrique de l’éclairage public tout en améliorant la qualité de l’éclairage.