Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 mars 2009

Les prétextes d'une augmentation d'impôts de 8,5% à Saint Julien

La municipalité a avancé de nombreux prétextes pour justificer son augmentation d'impôts :

1) L'effet ciseau de recettes qui baissent et de dépenses qui augmentent - C'est faux ! : Certaines dépenses inutiles auraient pourtant pu être revues à la baisse (communication +19%, formation des élus en hausse de +50% par rapport au budget de l'an dernier et +2542% par rapport au réalisé 2008... etc, etc..). La municipalité a surtout homis de prendre en compte l'effet de l'afflux de population qui vont ajouter petit à petit environ 150 000 à 300 000 euros annuels supplémentaires de taxe foncière et de taxe d'habitation et 300 000 euros annuels de fonds frontaliers. Des montants bien supérieurs à l'augmentation d'impôts de 264 000 euros et qui n'ont pas été mis en avant devant les Conseillers Municipaux.

2) Des taux d'intérêts qui pourraient augmenter -c'est injustifié-: La baisse des taux d'intérêts va déjà faire faire ^à la ville une économie de 60 000 euros sur la charge des intérêts de la dette. Ce montant va probablement augmenter puisque le tiers de l'année est déjà écoulé et que les taux continuent de baisser. Le Maire nous dit vouloir se prémunir contre une augmentation des taux. Mais une éventuelle augmentation des taux aurait pour effet d'augmenter aussi d'autres recettes. Réduire les estimations de recettes ET ne pas prendre en compte la baisse des taux n'a de raison d'être que pour noiricir le tableau et essayer de justifier une augmentation d'impôts avec des prétextes fallacieux.

3) Se prémunir contre des pertes soudaines et importantes de recettes - alors il faudrait promettre de rembourser : La municipalité affirme vouloir se prémunir contre une baisse soudaine et très importante des fonds frontaliers et des recettes du casino. Un tel argument est étonnant de la part d'une municipalité qui a jusqu'à présent augmenter les dépenses de manière vertigineuse comme une cigale. Ce risque pourrait pourtant être corrigé en réduisant certaines dépenses de fonctionnement. Si le risque est si grand on s'étonne de voir que le buget "fêtes et cérémonies" augmente lui de +26% ! Mais surtout, jamais, jamais dans tout le débat budgétaire la municipalité n'a parlé de baisser les impôts l'an prochain si ces risques financiers ne se réalisaient pas. On utilise donc le risque de baisse de recettes des fonds frontaliers et des recettes du casino pour justifier d'une augmentation d'impôts qu'on ne rendra pas aux habitants.

Il y a eu brièvement au début du débat budgétaire la justification selon laquelle cette augmentation servirait à financer un projet. Mais cette augmentation des impôts n'était pas annoncé dans le projet municipal de la majorité. Un peu comme un commerçant qui aurait oublié de mettre les étiquettes de prix !

Cette augmentation d'impôts exorbitante de 8,5% n'a pour seule justification que de remplir les caisses au maximum pour multiplier les inaugurations en fin de mandat. Une justification incroyable dans le contexte de crise que connaissent les habitants.

(vous trouverez le budget complet sous la note datée du vendredi 13 mars).

vendredi, 20 mars 2009

A quoi va servir l'augmentation d'impôts de +8,5% à Saint Julien

Sans faire aucune remarque, sans exprimer le moindre point de vue, les Conseillers Municipaux de la majorité de Saint Julien ont approuvé une augmentation d'impôt exorbitante de +8,5%.

Cette augmentation d'impôts représente une augmentation des recettes de 264 000 euros. Voilà quelques unes des dépenses qui seront financées par cette augmentation d'impôts :

1) budget communication de 200 000 euros en hausse de +19% par rapport à 2008,

2) exhonération d'impôts pour le casino de Saint Julien de 60 000 euros voté en janvier 2009,

3) 37 000 euros de prime sur les indemnités d'élus parce que Saint Julien est classé comme "station climatique",

4) 28 000 euros de prime sur les indemnités d'élus parce que Saint Julien est une sous préfecture,

5) 25 000 euros parce qu'il y a deux adjoints de plus que dans le budget 2008,

6) 71 000 euros pour les fêtes et les cérémonies - soit +27% d'augmentation par rapport au budget 2008,

7) 30 000 euros de subvention pour le festival guitare en scène -soit 20% d'augmentation- ce à quoi s'ajoute 335 heures de travail des services techniques et une subvention municipale de 20 000 euros par le biais du casino de Saint Julien,

8) 60 000 à 100 000 euros de charges de la dette à taux variable qui pourtant n'existeront pas en raison de la baisse des taux décidée par la Banque Centrale Européenne. Les Maires qui demandent que la Banque Centrale baisse ses taux ne répercutent pas les baisses de taux sur les habitants -un peu comme les pétroliers-,

9) 800 000 euros de dépenses imprévues de fonctionnement qui s'ajoutent à toutes les marges construites dans chaque budget de recettes et de dépenses. Les dépenses imprévues ont représenté 306 610 euros en 2008. Elles sont donc en augmentation de +261% sur ce budget par rapport à ce qui a été observé en 2008.

 

Cette augmentation d'impôts en revanche ne financera pas :

1) une augmentation du budget social qui est stable depuis 2 ans. La municipalité qui s'attend à une année 2009 très difficile pour elle même ne semble pas prévoir une augmentation des besoins sociaux l'an prochain malgré le contexte économique et l'augmentation du nombre d'habitants,

2) cette augmentation ne financera pas la mise en place d'un nouveau plan de circulation pour répondre à l'attente numéro 1 des habitants,

3) cette augmentation ne financera pas une augmentation de la fréquence et de la capacité des bus, cela est décidé à la communauté de communes. La décision du Maire de proposer un service de taxi public plutôt que d'augmenter la fréquence des bus est déjà responsable d'une autre augmentation d'impôts à la communauté de communes.

4) elle ne financera pas une amélioration de la situation du commerce à Saint Julien,

5) elle ne financera pas des efforts significatifs et importants en matière de développement durable.

 

Cette augmentation d'impôts aurait pu être évitée si la municipalité avait pris en compte :

1) une augmentation des recettes de taxe d'habitation et de taxe foncière de 150 000 à 300 000 euros par an en raison de la croissance du nombre d'habitants à Paisy

2) une augmentation des recettes de fonds frontaliers de 300 000 euros par an en raison des nouveaux frontaliers qui emménagent à Paisy

3) une augmentation des recettes de fonds frontaliers de 600 000 euros par an par la mise en place d'un recensement plus rigoureux.

 Il n'y a pas de justification financière ou budgétaire à cette augmentation d'impôts exorbitante. La justification est politique. Lors du précédent mandat les recettes avaient augmentée de 2 600 000 euros annuels (1 700 000 euros du casino et 900 000 de fonds frontaliers). Ajouté à l'endettement les dépenses avaient elles augmentées de manière exponentielle. C'était la fête à Saint Julien. Le bilan plutôt positif de la municipalité sur le dernier mandat s’explique par une profusion de recettes nouvelles plus que par des choix politiques pertinents. Les augmentations de recettes seront plus modestes sur ce mandat -les fonds frontaliers vont croitre plus lentement et il n'y aura pas un nouveau casino. La fête municipale de dépenses ne pourra cette fois se poursuivre que par des augmentations d'impôts importantes. Premier acte hier soir. Le cycle électoral veut que ces augmentations d’impôts se produisent en début de mandat pour qu’elles permettent de financer les inaugurations d’avant élections et qu’elles soient oubliées par les habitants en mars 2014 lorsqu’ils devront voter à nouveau.

jeudi, 12 février 2009

Compte rendu du Conseil Municipal de Saint Julien en Genevois

Difficile de faire un compte rendu du Conseil Municipal de ce soir. Toutes les délibérations ont été adoptées à l'unanimité. Les délibérations adoptées ce soir relevaient plus des décisions administratives que de décisions politiques sur l'avenir de la ville. Elle témoigne du travail important réalisé par les services de la Mairie.

En revanche, il n'y avait ce soir aucune délibération sur les sujets politiques de la ville qui comptent pour les habitants :

1) l'accueil de la petite enfance

2) la maitrise du cadre de vie

3) la circulation

4) la préservation du commerce.

vendredi, 06 février 2009

Ordre du jour du Conseil Municipal de Saint Julien en Genevois du 12 février 2009

Vous trouverez ci-dessous l'ordre du jour et les projets de délibération du Conseil Municipal de Saint Julien en Genevois. La séance publique  se tiendra le jeudi 12 février à 20H30 à l'Hotel de Ville.

Nous sommes à votre disposition pour tout commentaire, proposition ou suggestions sur ces projets de délibération.

PS : Comme chaque mois les projets de délibération sont envoyé le vendredi précédent, délai minimal prévu par la loi. Nous avons demandé à la Municipalité d'anticiper l'envoi des projets afin de nous laisser plus de temps de consultation. Sans succès à ce jour.

CM DU 12 FEVRIER 09-CONVOCATION ET PROJETS DELIBERATIONS.doc

lundi, 26 janvier 2009

Un magasin ED à Saint Julien

Durant les élections municipales, lors du porte à porte et des enquètes que nous avions réalisé, un très grand nombre d'habitants avaient exprimé le besoin d'un magasin de hard discount à Saint Julien. Le coût de la vie elevé dans le genevois français oblige de nombreux habitants à faire leurs courses uniquement dans des magasins de hard discount. La gestion de leur budget les oblige à aller dans le magasin de hard discount le plus proche : le LIDL d'Etrembières - ce qui leur fait faire 30km aller retour. C'est tout particulièrement vrai pour certaines familles qui ont des revenus en France.

L'enseigne ED a annoncé son intention d'ouvrir un magasin à Saint Julien sur l'emplacement de l'ancien bowling au Puy Saint Martin.

Lors du précédent mandat, le Maire n'avait pas encouragé cette ouverture. Depuis, la loi a changé. L'accord d'une commission départementale d'équipement commercial (CDEC) n'est plus obligatoire. Seule la municipalité peut exiger cet accord préalable. Le Maire a annoncé lors du dernier Conseil Municipal son intention d'exiger cet accord.

L'intention du Maire est de veiller à ce que les autres communes du canton en face autant. En laissant aux autres communes un droit de regard sur l'implantation de commerces à Saint Julien, le Maire souhaite que la communauté de communes ait se droit de regard sur toutes les implantations de commerce dans le canton. L'idée est bonne, elle contribue à construire la solidarité intercommunale.

Pourtant, il y a beaucoup d'autres intervenants à la CDEC de Haute Savoie, chambre de commerce, d'autres collectivités...etc,etc.. Beaucoup sont opposés par principe à de nouvelles ouvertures de commerce. Construire la solidarité intercommunale est un objectif sain, mais il est risqué de demander l'avis de personnes qui ont un intérêt politique ou commercial à faire échouer le projet, au détriment des habitants qui en ont besoin pour vivre. Il me semble que le simple vote d'un voeux de soutien par le Conseil Communautaire serait suffisant pour construire la solidarité intercommunale, sans risquer l'avenir du projet.

Par ailleurs, l'implantation d'un quatrième commerce généraliste à Saint Julien doit inciter à renouveller d'efforts pour les commerces existants qui disparaissent les uns après les autres. Politique d'implantation commerciale dans la ville, stratégie de rachat de mur lorsque la situation l'exige, politique d'implantation des banques, agences immobilières et assurances, entrées de ville, stationnement en centre ville, tout particulièrement autour du supermarché Lambert. Pour l'instant seule la question de stationnement avance avec la mise en place des zones bleues. Il y a encore beaucoup de travail à faire.

vendredi, 23 janvier 2009

Compte rendu du Conseil Municipal de Saint Julien du 22 janvier

Le sujet clef du débat d'hier soir était le débat d'orientation budgétaire pour 2009. Le document fournit par la municipalité était de grande qualité. Vous le trouverez en pièce jointe de la note sur l'ordre du jour parue sur ce site dimanche dernier.

Le document, très précis sur la situation de la ville, était en revanche tout à fait évasif sur les orientations proposées : dans le contexte de crise la municipalité allait elle augmenter les dépenses pour éviter d'ajouter de la crise à la crise ou les réduire ? Allait elle faire appelle à une gestion plus rigoureuse, à une augmentation des impôts ou à la dette pour financer ses projets ? Quelles priorités ? Nous arrivions au conseil sans aucun élément d'information.

La municipalité s'est un peu dévoilée durant le conseil. Elle a pour objectif de contenir les dépenses et de restaurer une capacité d'auto financement pour financer les projets du mandat.  Côté priorité, la poursuite des projets en cours comme le couloir de bus et le stade de foot et l'anticipation du financement de la maison de la petite enfance (nous sommes satisfait de ce choix là). Rien au contraire sur la piscine. Cela nous semble sage à quelques mois de l'ouverture de Vitam'Parc. De manière plus ou moins explicite, elle semble vouloir une augmentation des impôts en 2009 maintenant que les élections sont passées.

La présentation s'évertuait à souligner les difficultés de la commune : diminution des versements de l'Etat, baisse des recettes du Casino de Saint Julien, baisse des fonds fontaliers et des droits de mutation. Il manquait plusieurs éléments favorables pour la commune : d'une part une augmentation forte des recettes de la taxe d'habitation et de la taxe foncière prévisibles dans les prochaines années en raison de l'augmentation très élevée du nombre d'habitants à Saint Julien (le nouveau recensement nous permet d'en comptabiliser 1000 de plus que l'an dernier!). Même si les fonds frontaliers baissent par rapport au record de 2008, ils ont atteint des niveaux considérables : environ +2 millions d'euros annuels par rapport à ce qu'ils étaient à l'arrivée de l'équipe actuelle en 2001. Le Casino de Saint Julien comme tous les Casino souffre de l'évolution économique et de l'interdiction de fumer mais l'ouverture de l'autoroute, l'augmentation récente du Franc Suisse et l'ouverture prochaine de Vitam Parc le met dans une situation plus favorable que ses concurrents.

La municipalité s'évertue à souligner que les impôts à Saint Julien sont plus faibles que dans d'autres communes comparables de Haute Savoie et de France, mais veille à ne jamais indiquer que les dépenses sont elles largement équivalentes (grâce notamment aux fonds frontaliers et aux recettes du Casino que ne touchent pas les autres communes). Par ailleurs, il ne faut pas nécessairement considérer les autres communes de France comme un modèle de gestion publique rigoureuse.

Il manquait surtout à cette présentation un point sur la situation financière des habitants. Certains ont déjà perdu leur emploi. Beaucoup ne sont pas sûrs de le conserver. La famille qui s'agrandissent, qui déménage ou qui divorce vont devoir vendre leur logement à un prix inférieur au prix d'achat et ne pourrons pas rembourser leurs emprunts. Le montant des créances immobilières douteuses commence à augmenter dans les banques locales. Mais surtout l'économie locale doit continuer de tourner. Les habitants sont dans une situation beaucoup plus difficile que la commune.

La municipalité a des marges de manoeuvre dans une gestion plus rigoureuse après avoir augmenté les dépenses de manière rapide et importante sur le mandat précédent. La municipalité est là pour servir les habitants. Sachant qu'ils sont dans une situation difficile cette année dans un contexte de crise économique, nous sommes opposés à l'augmentation des impôts cette année.

Durant la campagne, sur cette question, nous avions défendu la possibilité éventuelle d'augmenter les impôts à plusieurs conditions : 1) après avoir mis en place des règles de gestion rigoureuse et avoir veillé à ce que chaque dépense soit correcte et juste 2) uniquement pour financer des services nouveaux qui apportent une réelle valeur ajoutée aux habitants.

En particulier le budget culture qui a été multiplié par 4 de 2001 à 2008 peut être amélioré. Certains spectacles comme les mardis musicaux n'ont toujours pas trouvé leur public à l'exception des élus de la majorité et de leurs conjoints plusieurs années après leur mise en place. Des choix peuvent et doivent être fait.

Même si la méthode de sélection des projets est approximative, nous sommes dans l'ensemble en accord sur les projets proposés. En revanche, la gestion rigoureuse n'a pas encore été mise en place et le contexte économique doit inciter à remettre à plus tard une éventuelle augmentation des impôts qui pénaliserait les habitants.

Il y avait un autre sujet en débat : la délimitation de la Zone Agricole Protégée. Cette délibération vise à interdire aux prochaines municipalités de déclasser des terrains agricoles sans autorisation du Préfet. Si nous sommes d'accord sur l'idée de protéger cette zone agricole, il nous semble en revanche antidémocratique de déléguer ce pouvoir des futures municipalités élues par les habitants à une autorité administrative d'Etat. Nous avons voté contre pour la plupart avec quelques abstentions.

Toujours aucune nouvelle sur la création d'un poste au CCAS comme voté par le conseil. Les employés municipaux du service de portage sont pourtant surchargés et le nombre de personnes âgées augmente à Saint Julien chaque année.

dimanche, 18 janvier 2009

Ordre du jour du Conseil Municipal du 22 janvier à 20H30

Vous trouverez ci-dessous l'ordre du jour du Conseil Municipal qui se réunira en séance publique le jeudi 22 janvier à 20H30. Les Conseillers Municipaux du groupe Mieux vivre à Saint Julien se tiennent à votre disposition si vous avez des remarques ou des suggestions au sujet de l'ordre du jour.


Antoine Vielliard

CONVOCATION et PROJETS DE DELIB2RATIONS CM du 22 janvier 2009-pdf.doc

vendredi, 12 décembre 2008

Compte rendu du Conseil Municipal du 11 decembre

Comme le mois dernier la majorité des points de l’ordre du jour d’hier soir étaient consacré à des affaires courantes : classement de voies communales, convention d’approvisionnement du sel de déneigement avec le Conseil Général, renouvellement de la délibération sur les frais de missions, régularisation d’arriérés de paiement... Ces délibérations ont été adoptées à l’unanimité. Ce ne sont pas des points qui nécessitent une élection pour être tranchés.

 

Il y avait en revanche une délibération importante pour la maitrise d’œuvre d’un terrain de foot en synthétique au stade des Burgondes. Le montant est important : 600 000 euros à ce jour. Peut être plus. C’est sans aucun doute la plus grosse dépense de l’année. Probablement le plus gros investissement dans le domaine du sport du mandat.

 

Sur le fond, nous sommes favorable au principe du terrain de foot en synthétique : le foot est le sport qui rassemble le plus d’habitants, c’est un sport collectif qui permet d’enseigner les valeurs de vie en groupe, qui favorise le lien social. Saint Julien a une longue tradition dans ce sport avec de nombreux joueurs professionnels et des résultats. Nos équipements sont périmés et sont inférieurs aux équipements de communes souvent plus petites. Des communes qui comptent moins d’habitants tels que Jonzier ou Fillinges sont équipés de stades en synthétique. Un tel investissement permettrait probablement d’économiser des frais de fonctionnement sur l’entretien.

 

Mais sur la forme la démarche est scandaleuse. Voila la plus grosse dépense de l’année. La décision d’investissement sur le sport la plus importante du mandat et pourtant il n’y a eu aucun débat en commission sport. En commission urbanisme, nous avons pu voir la liste des travaux lors de notre dernière séance et nous devions faire des choix de priorité lors de la prochaine séance. L'exécutif a decidé au nom du Conseil Municipal… et des Conseillers Municipaux ont avalisé ce choix passivement sans en débattre. Ce n’est pas un hasard si même les Conseillers Municipaux de la majorité commencent à déserter certaines commissions. Ils ne sont pas associés aux choix qui sont faits par l’exécutif. L’exécutif noie les Conseillers Municipaux dans des détails techniques et ne les impliquent pas sur les choix politiques.

 

Mais surtout, l’Office Municipal des Sports de Saint Julien doit devenir un vrai partenaire de la municipalité. L’OMS doit pouvoir émettre un avis sur les priorités d’investissements. Elle pourrait améliorer le projet également. Le précédent Président de l’OMS et actuel adjoint mentionnait d’autres équipements sportifs comme prioritaires. Ce choix d’investissement est sans doute le bon, mais il faut aussi avoir l’honnêteté et la transparence de dire aux autres clubs que cette décision implique de renoncer à d’autres équipements sportifs. Le projet aurait pu être amélioré par la concertation.

 

Un débat en commission aurait pu permettre d’améliorer le projet : quelles conséquences sur le contrat d’objectif avec le club ? Quelles conséquences pour les manifestations qui ont lieu sur le stade en particulier Guitare en scènes ? Quelles subventions ? Quelles utilisations supplémentaires peuvent être faites du terrain (stage d’été par exemple) ? La municipalité de Saint Julien ne se donne pas les moyens d’améliorer les projets par le débat et la concertation.

 

Catherine Joubert a posé à nouveau une question sur le recrutement d’une troisième personne au CCAS conformément à une délibération adoptée par le Conseil Municipal. Le Maire tergiverse dans l’application de la délibération qu’il nous a présentée. Des membres de la majorité soulignent le besoin en commission mais restent silencieux devant les tergiversations du Maire. Nous pensons que la loyauté aux habitants doit passer avant la loyauté à la majorité. C’est la raison pour laquelle chacun des membres de la minorité vote en conscience.

 

Nous avons souligné les insuffisances sur le déneigement des trottoirs. Le Maire nous a répondu que les employés municipaux faisaient tout leur possible avec beaucoup d’abnégation. Nous en convenons, mais au vu des résultats insuffisants, ils n’ont de toute évidence pas les moyens ou les outils qui permettent d’assurer la sécurité des habitants. Plusieurs accidents ont déjà eu lieu hier.

 

Au total, on observe que l’adjoint au sport, Eric Brachet, fait avancer ses dossiers. Le Sport pourrait bien être sur ce mandat la priorité municipale comme la culture sur le précédent mandat. Non pas par choix politique mais simplement par l’efficacité de l’adjoint en charge de la question.

 

Pourtant, s’il y a des retards à rattraper sur le sport, l’adjoint au sport lui-même reconnaissait avant les élections que les questions de circulation, de survie du commerce, de petite enfance, de préservation des espaces sont des questions prioritaires pour la commune. Les priorités d’action sont établies par l’activisme des adjoints plus que par volonté de répondre aux besoins des habitants. Le plan de circulation n’a pas avancé d’un iota depuis les élections. On espère bientôt enfin quelques progrès sur la question de la petite enfance. Rien n’avance coté commerce. Et on doit compter sur la crise de l’immobilier pour préserver nos espaces verts.

samedi, 06 décembre 2008

Ordre du jour du Conseil Municipal du 11 décembre 2008

Bonjour,

Vous trouverez ci dessous l'ordre du jour du Conseil Municipal de Saint Julien de jeudi prochain.

Renouvellement du bail actuel de la gendarmerie de Saint Julien en Genevois, avenant aux travaux de la paguette... Encore une fois il y aura surtout des affaires courantes, et cette fois deux deliberations importantes : le terrain en synthetique au stade des Burgondes pour un cout de 600 000 euros et les Jeux Olympiques d'Annecy en 2018.

Pour la première fois, le documents indique que cela ne doit pas être rendu public. Ma conception de la démocratie est un peu différente. Je pense au contraire que ce type de documents doivent être porté à la connaissance du public avant le débat en Conseil Municipal. C'est une question de transparence nécessaire à la démocratie.

Je laisse au Maire le soin de prendre les initiatives qu'il jugera utile pour cacher aux Saint Juliennois le contenu des projets de délibération avant leur adoption. Il estime qu'il est préférable de mettre les habitants devant le fait accompli sans les informer. J'ai le point de vue opposé.

Comme d'habitude nous sommes à votre disposition si vous avez des remarques ou des suggestions à faire concernant l'ordre du jour.

CM du 11 décembre 2008 - CONVOCATION.doc

 

vendredi, 14 novembre 2008

Compte rendu du Conseil Municipal de Saint Julien en Genevois du 13 novembre 2008

Le Conseil Municipal s'est déroulé de manière consensuelle.

La minorité était à nouveau au complet.

Les principaux débats ont porté sur la demande d'exonération d'une partie des taxes prélevées sur le casino de Saint Julien en Genevois pour un montant d'environ 60 000 euros sur le million et demi d'euros de taxes versées par le casino. Celui-ci demande le soutien de la Mairie alors que le contexte économique est difficile. Pourquoi la collectivité devrait-elle assumer les risques d'un actionnaire ? Les habitants de la commune qui subiront laussi les conséquences du ralentissement économique n'auront pas d'éxonération. Le Maire a souligné le risque pour la commune de voir le casino fermer ce qui entrainerait un manque à gagner important sur les recettes municipales. Nous avons défendu l'idée d'une convention avec le casino pour qu'un montant équivalent aux exonérations soient versées à des activités communales lorsque le contexte économique permettra au casino de renouer avec les bénéfices. Notre amendement ayant été retenu nous avons voté la délibération.

L'autre point en débat sur l'ordre du jour était une demande de dégrèvement de la part communale sur la facture d'eau dans le cas de fuites d'eau importantes. Les personnes qui subissent des fuites doivent régler le coût de l'eau, mais ils doivent aussi régler divers taxes dont la part communale. Cette taxe communale permet de financer les investissements pour la production de l'eau. La taxe est proportionnelle à la consommation d'eau. Il y aurait une logique à exonérer les personnes qui subissent des fuites d'eau puisque les investissements ne sont pas plus élevés en cas de fuite. Cependant, et suite à l'argumentaire de Pierre Brunet, il nous a semblé que la grande majorité des habitants qui connaissent ces fuites ne font pas de demande d'exonération. Etablir une exonération reviendrait à favoriser les seuls et rare habitants qui en font la demande et à pénaliser la majorité qui ne songe pas à faire de telles demandes. Les habitants qui feraient face à des difficultés financières exceptionnelles pourraient toujours s'adresser à l'action sociale communale. Dans un souci d'équité vis à vis de tous les habitants nous avons proposé de rejeter cette délibération. La majorité du Conseil Municipal s'est prononcé contre la délibération proposée.

Après un été 2008 pauvre en délibérations, l'essentiel de l'ordre du jour concernait des affaires courantes : Décision modificative du budget général, décision modificative du budget stationnement, avenants aux marchés de travaux du stade de la Paguette, confirmation du droit de préemption urbain qui fait suite au PLU, commission communale d'aménagement foncier, une délibération sur la gestion des passeports biométriques, adoption du réglement intérieur de la restauration scolaire, tarifs de la patinoire de noël, un lave linge à Chabloux, redevance d'occupation des trottoirs pour les ouvrages de distribution du gaz, et admission en valeur de créances irrecouvrables.

La municipalité travaille avec sincérité et engagement, mais si l'on en juge par les délibérations proposées, elle se noie dans le gestion du quotidien et ne parvient pas à déterminer des priorités d'actions. Lors du précédent mandat, la culture avait été une priorité. Non pas par choix politique a priori mais bien plutôt par la compétence, la détermination, l'engagement et la volonté de Mercedes Brawand, l'adjointe à la culture. Il est temps pour l'exécutif municipal de fixer des priorités d'action pour être efficace sur le mandat.

Pour l'instant il n'y a aucune proposition en vue pour améliorer la vie des habitants sur leurs sujets de préoccupation : circulation, petite enfance, commerce à Saint Julien. L'urbanisation se ralentit plus par impact de la crise immobilière que par choix politique.

vendredi, 07 novembre 2008

Ordre du jour du conseil Municipal du 13 novembre a 20h30

Vous trouverez ci dessous l'ordre du jour et les projets de délibérations pour le Conseil Municipal de Saint Julien qui aura lieu en Mairie à 20h30. Nous sommes à votre disposition pour toute observation ou commentaires sur les délibérations proposées par l'exécutif.

CM du 13 novembre 2008-convocation et projets délib pdf.doc

vendredi, 10 octobre 2008

Compte rendu du Conseil Municipal

Le Conseil Municipal de Saint Julien s'est réuni hier soir pour un ordre du jour assez consensuel que vous pouvez retrouver sur ce site.

Nous avons eu l'occasion de souligner la qualité du travail réalisé dans le domaine de la culture : la présentation des activités culturelles qui a été distribuée dans les boites est de grande qualité, des débats sur des choix politiques ont lieu dans la commission culture dans le respect et l'écoute des idées divergentes. On a compté hier soir pas moins de 4 délibérations sur le secteur culturel. Le nombre de délibérations n'est pas un indicateur complet de l'action politique, mais si on en juge par cet indicateur là, l'adjointe à la culture et le service culture travaillent activement au service des habitants.

Nous avons regretté que la municipalité ne soit pas en position de présenter un ordre du jour suffisant pour réunir le Conseil Municipal au mois de septembre. Dans de nombreuses communes, le Conseil se réunit plusieurs fois par mois, même pendant l'été. Plusieurs délibérations ont été prises avec retard concernant la mise à disposition d'espaces publics au Collège Arthur Rimbaud depuis le 15 septembre dernier ou concernant les nouveaux tarifs du cinéma - la responsabilité de ce dernier retard étant partagée avec l'association selon la municipalité. Au total, nous avons été à la limite du délai légal qui prévoit un Conseil Municipal au minimum tous les trois mois. Nous souhaitons qu'à l'avenir la municipalité ait pour ambition d'en faire un peu plus que le minimum légal.

Toujours pas beaucoup de nouvelles sur l'acceuil de la petite enfance à Saint Julien. Nous aurons des nouvelles sur la maison de la petite enfance seulement à la fin de l'année, et le projet est annoncé pour une inauguration juste avant les prochaines élections municipales. De nouvelles assistantes maternelles sont recrutées.. même si certaines sont déjà en activité à Saint Julien dans le privé, ce qui ne fait que déplacer le problème global de l'accueil de la petite enfance. Pour le reste la municipalité compte beaucoup sur la Communauté de Communes et n'étudie aucune des alternatives possibles dont celles que nous avions proposées durant la campagne (formations à Saint Julien, garde partagée notament).

Nous avons également demandé où en est la création d'un poste de portage de repas à domicile pour les anciens qui avait été voté lors d'un précédent Conseil Municipal. La délibération votée par le Conseil n'est toujours pas mise en application. Le Maire nous a répondu de manière alambiquée en estimant qu'il fallait veiller à ne pas marcher sur les plates bandes du Conseil Général. En attendant les porteurs de repas à domicile n'ont que 7 minutes pour porter chaque repas - celà inclus le temps de déplacement, le temps de se garer, le temps de monter... autant dire qu'il ne reste plus beaucoup de temps pour dire "Bonjour" et créer un minimum de lien social avec des personnes qui pour certaines ne peuvent plus sortir de chez elles.

Au total, nous n'avons aucune hésitation sur les actions entreprises par la municipalité que nous soutenons, en revanche nous sommes plus inquiets sur les problèmes des habitants qui ne sont pas abordés par la municipalité.

vendredi, 03 octobre 2008

Ordre du jour du conseil Municipal du 9 octobre

Vous trouverez ci dessous l'ordre du jour et les projets de deliberation du prochain Conseil Municipal du jeudi 9 octobre a 20h30.

Nous sommes a votre disposition si vous avez des remarques ou des suggestions au sujet de ces projets de deliberation.

A- CONVOCATION réunion CM du jeudi 9 octobre 08 à 20h30.pdf

0- REGLEMENT INTERIEUR DU CM.pdf

1-0 Stationnement en zone bleue.pdf

2-0 Réseau Eau potable-route de feigères groupement comman..pdf

2-1 Réseau Eau potable convention route de Feigères groupe..pdf

3-0 Signalétique commerciale.pdf

3-1 Signalétique commerciale-convention Girod.pdf

4-0 Petite enfance-objectifs et financement avec CAF.pdf

4-1 Petite enfance-conventions objectifs et financment ave..pdf

5-0 Centre de loisirs-objectifs et financmeent avec CAF.pdf

5-1 Centre de loisirs-convention objectifs et financement ..pdf

6-0 Utilisation salle poly collège ARimbaud par MJC pour c..pdf

6-1 Utilisation salle poly collège ARimbaud par MJC pour c..pdf

7-0 Cinéma Rouge et Noir-modification tarifs.pdf

8-0 Ecole des Beaux Arts-tarifs st-julien.pdf

8-1 Ecole des Beau Arts-convention application des tarifs.pdf

9-0 Ateliers artistiques adulte-tarif.pdf

10-0 Bibliothèque de lecture publique-soutien dévelop et a..pdf

10-1 Bibliothèque de lecture publique-convention de soutien.pdf

11-0 Indemnité de conseil du Trésorier.pdf

11-1 Indemnité de conseil du Trésorier-calcul.pdf

12-0 Attribution de subvention-Comice agricole arrondissem..pdf

13-0 Budget annexe stationneemnt-Virements de crédits.pdf

14-0 COMMISSION LOCALE INSERTION - CLI désignation titula..pdf

15 Décisiions prises par délégation du conseil.pdf

mercredi, 01 octobre 2008

Le nouveau blog du groupe Mieux Vivre à Saint Julien

Ce blog individuel a été utilisé durant la campagne des municipales pour présenter l'équipe et le projet que je conduisais. Depuis quelques mois il retrouve sa vocation originale et traite d'actualités Saint Juliennoises, Haut Savoyardes, Françaises, Européennes et internationales. Pour faciliter l'expression collective du groupe Mieux Vivre, nous avons créé un nouveau blog collectif de la minorité. Chacun y signera ses notes - car nous vivons bien avec le fait de ne pas être nécessairement d'accord sur tout. Les miennes se trouveront sur les deux blogs.

Je vous invite à en prendre connaissance :

mieuxvivreasaintjulien.hautetfort.com

 

vendredi, 19 septembre 2008

Compte rendu d'un conseil municipal annulé

Le Conseil Municipal qui devait se tenir ce jeudi 18 septembre a été annulé faute d'ordre du jour suffisant.

Nous sommes en début de mandat. C'est à dire la période durant laquelle les grands projets du mandat doivent être initiés. 6 mois après les élections, il est temps de passer au mode ACTION. Nous n'avons pas eu de Conseil Municipal en août en raison de la trève estivale. On aurait pu s'attendre à ce que l'ordre du jour de septembre soit chargé. Nous en sommes arrivé au minimum légal d'un Conseil Municipal tous les trois mois : le prochain sera juridiquement obligatoire ! Comment peut on en arriver là dans une ville de 10 000 habitants alors que le Conseil Municipal de Morzine par exemple se réunit plusieurs fois par mois !

La municipalité se démène sur la gestion des affaires courantes (de nombreux adjoints ne ménagent pas leur peine)... mais les grands projets n'avancent pas. La moindre décision doit passer par le Maire qui en centralisant tout, bloque l'avancement des projets. Quelques adjoints ne font pas preuve de beaucoup d'autonomie de pensée ou d'action.

La commission du personnel devrait avoir sa première réunion depuis les élections dans les prochaines semaines. Aucune nouvelle de la commission des finances alors que des décisions modificatives du budget devraient être à l'ordre du jour du Conseil Municipal. La commission scolaire petite enfance n'a pas encore eu de réunion sur le thème de la petite enfance - c'est pourtant une priorité des habitants, mais le projet de crèche est pour le Maire beaucoup moins urgent maintenant que lors des municipales de mars ! La commission sociale ne s'est pas encore réunie. L'absentéisme de certains membres de la majorité dans les commissions municipales et communautaires est toujours aussi affligeant.  Que les élus municipaux participent ou qu'ils démissionnent s'ils n'ont aucun avis sur quoique ce soit !

A l'opposé le CCAS se montre très actif avec un bon travail collectif. La commission travaux donne lieu également à des débats intéressants et utiles. La nouvelle commission développement durable à très bien commencé ses travaux.

Voilà un douzième du mandat déjà écoulé... la gestion des affaires courantes ne suffira pas à améliorer la qualité de vie des habitants de Saint Julien.

 

vendredi, 11 juillet 2008

Compte rendu du Conseil Municipal

Hier soir avait lieu le Conseil Municipal de Saint Julien. Vous trouverez les projets de délibération sur ce site.

Nous avons fait plusieurs remarques et suggestions :

1) Concernant le projet de Chabloux, nous avons à nouveau souligné la nécessité d'avancer sur les voies de circulation vers l'extérieur du quartier afin d'éviter que ce projet n'engorge un peu plus la ville. Cela est d'autant plus important que le nombre de logements considérés pour ce projet est maintenant de 1100 logements contre 850 il y a quelques mois. Pour rappel nous avions estimé dans notre projet qu'un rythme de construction raisonnable pour Saint Julien (qui à la fois répond aux besoins et évite une urbanisation trop désordonnée) est de environ 100 logements par an. Par ailleurs, Pierre Brunet a rappelé notre souhait que la municipalité s'assure de la faisabilité du "mail", voie de circulation structurante du quartier afin d'éviter le fiasco que l'on constate sur le projet de la maison Hoo Paris en centre ville dont le chantier est bloqué depuis maintenant plusieurs mois.

2) Il y avait une autre délibération sur une voie de bus de la ligne D sur la route de Genève. Délibération un peu pompeusement intitulée "Transport en Commun en site propre" mais qui dans les faits ne concernent que 500m de couloir de bus. Nous sommes bien entendu favorables au développement des transports en communs en fréquence et en rapidité. Nous sommes donc favorables sur le principe à ce couloir de bus. En revanche, une première étude avait été réalisée en 2004 et la délibération proposée concernait une seconde étude - soit 4 ans plus tard. Sans proposition de délai pour la réalisation des travaux. Bien que favorables au principe, nous nous sommes opposés à cette délibération car il nous semble que ce projet pourrait être mené un peu plus efficacement.. et un peu plus humblement.

3) Nous avons approuvé les tarifs de la cantine scolaire et les tarifs du centre de loisir de Cervonnex.  Nous avons jugé que les tarifs de la cantine sont corrects et dégressifs pour les familles nombreuses. Suite à des retours d'habitants de la ville, nous avons demandé à ce que les cas difficiles des familles nombreuses puissent être étudiés par le CCAS le cas échéant. Mme Schouvey nous a indiqué à quel point la répartition par tranche de revenu est différente entre les écoles de Saint Julien. Nous devrons travailler à une amélioration de la mixité sociale dans les écoles. Concernant le centre de Loisirs, les tarifs nous ont paru élevés, mais Frédéric Sansa et Lydie Lemerle après avoir étudié le programme de très grande qualité ont jugé qu'ils étaient pertinents.

4) Nous avons approuvé les tarifs de photocopieur pour le public à la bibliothèque de 10 centimes par photocopie. Cette délibération a été modifiée sur la remarque de Catherine Joubert qui, il y a deux mois avait fait remarquer que le tarif de 15 centimes était largement supérieur aux autres tarifs pratiqués dans la commune (poste et supermarchés).

5) Nous avons soutenu la proposition de subvention à l'association 1brin d'Zik pour leur initiative en faveur de l'environnement pour remplacer les gobelets en plastique jetable par des gobelets consignés. Cela réduira les déchets et l'utilisation de plastique. Nous avons trouvé un peu tiré par les cheveux la justification du coût de non retour qui nous semble inférieur à cela. En revanche, l'initiative est bonne et le soutien à l'association pourrait être plus important au regard de la qualité et de l'importance qu'à pris cette manifestation depuis sa création. Sur le critère du coût pour la collectivité divisé par le nombre de participants c'est l'une des dépenses culturelles les plus pertinentes de la commune. Les autres actions culturelles doivent avoir pour objectif de faire aussi bien qu'1 Brin d'Zik sur ce critère là.

Nous avons également demandé des clarifications au sujet de l'avancement des travaux pour la crèche municipale. Le Maire nous a répondu qu'un groupe de travail serait composé à la rentrée. Il a jugé satisfaisant que seulement 65% des demandes de place en crèche soient satisfaites car ce taux est supérieur à d'autres villes. Nous avons jugé ce taux insatisfaisant pour les habitants au service desquels nous sommes. Il nous semble que ce projet devrait être travaillé en priorité.

Le Maire a confirmé que la crise de l'immobilier avait un impact sur la date de livraison du Gallien - l'immeuble en construction actuellement route de Genève-.

Comme lors de tous les précédents Conseils Municipaux, le Maire a interrompu et coupé la parole de nombreuses fois à ses adjoints - répondant à leur place. La méthode de travail de la municipalité n'est pas qu'une affaire interne mais aussi une question de gouvernance de la commune. La commune sera mieux gérée lorsque le Maire fera confiance à ses adjoints pour gérer les délégations qu'il leur a confiées. Il ne s'agit pas seulement de la répartition du temps de parole lors du Conseil mais aussi de partage des responsabilités dans les décisions courantes. Les adjoints seront plus responsabilisés et plus impliqués.  Le Maire traite ses adjoints non pas comme des élus légitimes qu'ils sont mais comme de simples "collaborateurs". Cette habitude du Maire exaspère visiblement une très grande partie du Conseil Municipal bien au delà de la seule minorité.

mardi, 17 juin 2008

contrôler... ou participer

Lors du Conseil Municipal du mois d'avril, les Conseillers de la majorité avaient choisi de ne designer que des représentants de la majorité comme délégués de la communes. La majorité a exclu la minorité de toute co-représentation aux Conseils d'Administration du Lycée Mme de Stael, des Collèges Jean Jacques Rousseau et Arthur Rimbaud ou de l'Hôpital Sud Leman Valserine. A l'époque le Maire avait argumenté en disant qu'il était important de bien faire le relais entre ces Conseils d'Administration et la municipalité.. ce que seuls des Conseillers Municipaux de la majorité pouvaient faire selon lui.

Apres quelques Conseils d'Administration, il est temps de faire un premier bilan de ce choix. Au dernier Conseil d'Administration de l'Hôpital il n'y avait que M. Francois Cena pour représenter la commune, a celui du Lycée il n'y avait que Mme Dominique Schouvey, a celui du Collège Arthur Rimbaud il n'y avait personne lors du dernier C.A. et seulement M. Herve Troussey a celui d'avant, au Syndicat Mixte du Salève il n'y avait aucun représentant de la majorité. Il n'est pas temps de stigmatiser les absents (que j'ai pris soin de ne pas nommer), ils ont chacun de bonnes excuses : vacances méritées (mais il y a des suppléants le plus souvent), ou autres réunions municipales au même moment. Pourtant le résultat reste, à force de cumuler, à force pour le Maire de vouloir tout contrôler par le biais de sa majorité, la majorité elle-même prive la commune d'une représentation effective dans ces Conseils d'Administration. Il n'y a au final personne pour "faire le lien" avec la commune - ce qui selon les dire du Maire au mois d'avril "était si important".

La municipalité renouvelle cette erreur aujourd'hui en ne désignant que des représentants de la majorité à la Commission Technique Paritaire de la Mairie. Ce choix permet au Maire de mieux contrôler... mais la commune ne gagne ni en transparence, ni en diversité de point de vue qui peuvent permettre de trouver des solutions nouvelles, ni en efficacité. Le Maire y gagne mais la commune elle y perd.

Au moins espérons-nous, vivement que les délégués de la commune seront désormais plus présents lors des Conseils d’Administration. On constate d'ailleurs avec satisfaction que depuis le début du mandat la délégation de Saint Julien est au complet aux Conseils Communautaires de la communauté de communes du Genevois. La commune y gagne !

lundi, 16 juin 2008

Pour une meilleure accessibilité pour les handicapés

On ne prend pas souvent conscience que la France compte 7% d'handicapés (moteurs, physique, mentaux...). Et pour cause, faute d'une accessibilité suffisante, les handicapés ne peuvent mener une vie normale qui nous permettrait de les cotoyer. Les difficultés quotidiennes auxquels ils font face, en font des personnes tout à fait spéciales qui ont beaucoup à nous apprendre sur la fragilité de la vie.

Jeudi dernier lors du Conseil Communautaire, nous avons instauré une commission d'accessibilité aux handicapés comme prévu par la loi. Dans le ton, on sentait que certains élus se seraient volontiers passés de cette commission supplémentaire. Malheureusement il n'y a aucun délégué communautaire handicapé qui pourrait témoigner des difficultés de leur quotidien.

La question de l'accessibilité des handicapés est importante. Elle témoigne de notre capacité à intégrer dans notre société les personnes les plus en difficulté. Le coût de l'accessibilité est élevé, mais ce qui est accessible aux handicapés en chaises roulantes est aussi accessible aux jeunes parents avec des poussettes et aux personnes âgées.

Certains bâtiments ici où là sont accessibles... mais il n'y a pas toujours de chemin accessible pour y parvenir. Le problème n'est pas l'accessibilité partielle, mais bien la continuité de l'accessibilité qui permette aux handicapés de se déplacer librement en ville. La Grande Rue est peu accessible : troitoirs inclinés, luminaires au milieu du chemin et pavés font de chaque déplacement une expédition pour les handicapés. Près du stade de la paguette, un seul passage étroit privent les handicapés d'accès à l'Aire. Nous avons des progrès à faire dans ce domaine. La commission instaurée par la Communauté de Communes aura du pain sur la planche.

vendredi, 13 juin 2008

Un document sur les municipales de Saint Julien

3 mois après les élections municipales, les choses se sont tassées. Il est maintenant temps d'analyser le second tour à froid avec un peu de recul. En particulier le report des voix.

42% des électeurs qui ont voté pour le candidat UMP au premier tour des municipales se sont porté sur le candidat PS au second tour. Un relevé des listes électorales montre que si une partie des électeurs a changé entre les deux tours, ils s'agit sociologiquement exactement du même électorat par âge, sexe ou lieu de naissance - on peut donc bien statistiquement calculer un report de voix.

Il est tout à fait de leur droit pour l'UMP et le PS de passer des accords électoraux. En revanche il me semble pervers pour la démocratie que ces accords soient tenus secrets. Leurs électeurs et leurs militants doivent en etre tenus informés. Or depuis les élections les uns comme les autres n'assument pas leurs actes.

Dans ce contexte et dans un souci de transparence vis-à-vis des électeurs il me semble juste de publier le document ci-dessous qui prouve cette entente. Ce document s'ajoute aux fausses rumeurs qui ont été propagées auprès de l'électorat UMP sur notre soi disant volonté de financer la construction d'une mosquée à Saint Julien (alors que nous défendions l'idée laïque selon laquelle la municipalité ne devrait pas s'opposer à un projet privé de quelque manière que ce soit). Elle s'ajoute surtout à l'intervention du candidat UMP sur France Bleu Pays de Savoie le jeudi 13 mars indiquant qu'il voterait pour le candidat PS. Et aux commentaires dans ce sens laissés sur ce site par l'un des colisiters UMP le lendemain des élections.

Bernard Accoyer, Président départemental de l'UMP a exclu de nombreux adhérents qui n'ont pas obéi aux ordres lors des municipales (Anne Michel, Corinne Verdonnet à Annemasse, Catherine Joubert et Pierre Brunet à Saint Julien et dans de nombreuses autres communes du département). En revanche, aucune sanction n'a frappé Daniel Bouchet pour son vote public en faveur du candidat PS. On en conclu logiquement que ces accords entre le candidat PS de Saint Julien et le candidat UMP ont été conclu avec l'accord ou à la demande de Bernard Accoyer, président départemental de l'UMP et Président de l'Assemblée nationale.

Ce document permettra aux électeurs de mieux savoir à quoi s'en tenir sur le prétendu clivage gauche-droite lors des prochaines campagnes. Un clivage qui ne sert que les intérêts partisans de la droite et de la gauche mais certainement pas l'intérêt des habitants.

 Document mis en ligne le mardi 11 mars 2008 sur le site de Jean-Michel Thenard, Maire PS sortant et réélu avec le soutien de l'UMP le 16 mars 2008... puis retiré rapidement.

 

Bonjour,

Au soir du premier tour, j'ai demandé au responsable de la liste Mieux Vivre à Saint Julien (Antoine Vielliard) s'il voulait entrer en matière afin de discuter du deuxième tour.

Ce fut une fin de non-recevoir pure, simple et définitive.

Hier (lundi) j'ai rencontré Daniel Bouchet (NDRL : le candidat UMP) pour étudier les possibilités du deuxième tour. Elles sont au nombre de trois :

1. un retrait de sa liste

2. un maintien

3. une fusion des listes

Les deux premières relèvent de sa responsabilité et il m'a indiqué hier qu'il consultait ses collègues et colistiers le soir même.

En ce qui concerne la fusion, j'ai expliqué que nos deux listes avaient chacune leur projet réel pour la ville de Saint Julien. Puisque nous travaillons tous les deux pour l'avenir de notre ville sans nous préoccuper de politique politicienne, il est évident qu'une très large part des projets se recouvrent, sans doute avec des différences de méthode et de sensibilité mais avec un grand compatibilité.

Pour la part restante, je lui ai dit qu'il était difficile de construire un projet commun en si peu de temps sous peine de proposer aux électeurs une sorte de copié-collé.

En outre et d'un point de vue humain, il apparaît impossible d'évincer en quelques heures des membres de nos deux listes. Etant donné les sensibilités politiques respectives de certains membres des deux listes, cette action aurait sûrement manqué de clarté vis-à-vis des électrices et des électeurs qui seraient sans doute surpris. Ils pourraient en effet alors considérer que seule la place nous intérresse comme nous pouvons le voir par ailleurs.

Nous sommes tous les deux attachés à une transparence réelle et non de pacotille. L'ouverture, c'est aussi la clarté.

Il m'a indiqué qu'il m'informerait rapidement de sa décision définitive. Je rédige ce compte-rendu avec des "je" mais je crois pouvoir dire que j'aurais pu tout aussi bien employer le "nous".

Cependant, comme je n'ai pas consulté Daniel Bouchet sur ce texte, j'en assume l'entière responsabilité.

Ecrit par : <http://jmt2008.hautetfort.com/>Jean-Michel Thénard (NDLR : Le maire PS sortant réélu au second tour avec le soutien de l'UMP) | 11.03.2008

 

Vous trouverez ici l'enregistrement du candidat UMP appelant à voter pour le candidat PS au second tour des municipales de St Julien en Genevois

podcast

mardi, 10 juin 2008

Conseil Municipal du Jeudi 12 juin a 20h30

Vous trouverez en lien ici l'ordre du jour de la prochaine reunion du Conseil Municipal ce jeudi 12 juin a 20h30.

Le Conseil Municipal est ouvert au public.

vendredi, 23 mai 2008

Saint Julien opéré à coeur ouvert

A quelques semaines des élections municipales, la commune avait jugé bon de lancer les travaux de démolition de la maison acquise sur la place dite de la poste. La maison a été démolie. De jolis panneaux faisant la promotion des projets de l'équipe municipale ont été installé en parfaite violation du code électoral. Peu importe.

Pourtant 6 mois plus tard la place centrale de notre commune est encore en chantier. Rien n'avance - les travaux devaient durer 6 mois seulement. Et pour cause, les travaux de démolition ont été engagés alors que le projet n'était pas bouclé. La charrue avant les boeufs comme pour les constructions. La municipalité avait même conduit une étude (une de plus) sur des terrains dont elle n'était même pas propriétaire.

Depuis 6 mois les Saint Juliennois peuvent voir de "jolies" pancartes de chantier en plein coeur de la ville. Un peu comme si un chirurgien commençait une opération à coeur ouvert, et laissait le patient en plan en attendant la livraison d'un implant cardiaque quelques mois plus tard ! Le résultat c'est que notre ville est aussi désordonnée que le bureau personnel du Maire.

Il serait temps que l'équipe municipal boucle ce projet ou aménage ce qui peut être aménagé. Cette plaie béante en plein centre ville souligne que l'expérience et la compétence sont deux qualités bien distinctes. Maintenant que les élections sont passées la commune pourrait mettre un terme aux pseudo chantiers électoraux laissés en plan.

mardi, 22 avril 2008

Minorité municipale ou Opposition municipale

Les hebdomadaires locaux ont rendu compte du dernier conseil municipal de Saint Julien en affirmant à tort que le Maire de Saint Julien aurait face à lui une opposition plus vive. Lorsqu’on lit un journal, il faut se souvenir que la presse vend des nouvelles pas des informations. La presse est le reflet des aspirations de ses lecteurs. Les lecteurs de la presse s'intéressent plus aux querelles de personnes qu'aux échanges d’arguments.

Pourtant le projet que nous avons défendu lors des élections municipales n’était pas un projet opposé au projet de la majorité. C’était simplement un projet différent. Fondé sur des choix différents. Nous défendions et continuerons de défendre l’idée que les problèmes de circulation, de maitrise de l’urbanisme et d’accueil de la petite enfance doivent être les trois priorités d’action de la municipalité. C’est un choix différent de la municipalité qui depuis 2001 a consacré la plus grande partie de ses nouvelles ressources à la culture. Le choix opposé aurait lui consisté à sacrifier le budget culturel, ce que nous n’avons jamais défendu.

Considérer qu’un point de vue différent est un point de vue opposé est dangereux. Cela conduit à empêcher tout échange d’idées. C’est pourtant dans la confrontation saine de points de vue différents que peut émerger des solutions nouvelles plus efficaces pour tous.

Assemblée nationale, Sénat, Conseils régionaux, généraux, communautaires et municipaux, notre pays a trop de chambres d'enregistrement et pas assez de débats d’idées sincères. Celui qui exprime un point de vue différent doit cesser d'être considéré forcément  comme un opposant. Seuls les dictateurs considèrent comme ennemis tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Avec tout le respect que nous avons pour la majorité, notre rôle est de dire ce que nous estimons être l’intérêt des habitants pas de nous positionner par rapport à eux – ni pour, ni contre-. Ce que nous avons fait jusqu'à présent. Le Maire de Saint Julien n’aura pas une vive opposition, mais simplement des Conseillers Municipaux qui diront avec franchise ce qu’ils pensent en toute transparence sans se préoccuper de savoir si cela lui fait plaisir ou pas. Le pays a besoin d’élus sincères et pas d’élus aux ordres.

vendredi, 11 avril 2008

Compte rendu du Conseil Municipal du 10 avril

Hier soir avait lieu le second Conseil Municipal du mandat. A l'ordre du jour les délégations de la commune et deux délibérations sur le projet Chabloux.

Pour la communauté de commune, une représentation proportionnelle de nos scores nous aurait attribué 5 sièges, la proportionnelle du Conseil Municipal nous aurait attribué 3 sièges.  Pourtant, les Conseillers Municipaux de la majorité ont décidé de n'accorder que 2 délégations sur 11 à la minorité. Ils privent la moitié des électeurs de Saint Julien d'une représentation équitable à la Communauté de Communes et font le choix de n'être les élus que de la moitié des électeurs qui ont voté pour eux. Voilà un mauvais choix pour l'avenir de Saint Julien. La représentation de Saint Julien à la communauté aurait été plus forte si tous les habitants avaient été correctement représentés et pas principalement la majorité municipale.

Seul sujet de satisfaction pour l'intérêt général, les délégués désignés par la majorité ne sont pas les plus absentéistes du précédent mandat (cf. note sur l'absentéisme ci-dessous). Voilà une bonne chose pour notre commune et pour la communauté de communes.

Cette volonté de domination s'est retrouvée dans divers votes : Lydie Lemerle de notre équipe, qui travaille à l'Hôpital, était candidate au Conseil d'Administration de l'Hôpital. Elle connait le sujet de l'intérieur et elle a prouvé durant la campagne qu'elle se préoccupe de l'intérêt général. Elle aurait fait une excellente représentante de la commune. Sa candidature a à nouveau été rejetée par les Conseillers Municipaux de la majorité. Rebelote pour le Conseil d’Administration du Lycée : la majorité refuse de confier à la minorité l’un des 3 sièges ! Pareil pour les Collèges ! Encore idem pour le Comité des Festivités : pour la majorité la représentation de la commune se limite à la représentation de sa seule majorité !

Par contre pour le syndicat du Salève, la majorité accepte de nous confier la moitié des délégations. Faut-il y lire un désintérêt pour le travail de ce syndicat ou une soudaine volonté de coopération avec la minorité ?

Conception étonnante et toute française de la démocratie, lorsqu'on considère que la voix des électeurs se réduit à la seule conception majoritaire. Nous avons du travail à faire pour que tous les citoyens soient écoutés et pas seulement ceux qui se réclament des majorités de plus en plus réduites par l'abstentionnisme.

Lors de l'une de ses interventions, le Maire m'a reproché d'avoir publié des notes sur ce site sur les discussions au sujet du Conseil Communautaire et d'avoir envoyé par mail un point de vue directement à l'ensemble des Conseillers Municipaux. La confiance ne consiste pas à limiter l'expression des points de vue mais bien au contraire à se montrer capable de tout entendre de part et d'autre. De dire les choses avec honnêteté et sincérité. Il faut en contre-partie exprimer les points de vue les plus tranchés de manière constructive - nous devons nous même apprendre à mieux le faire. Mais le débat public doit rester public. Si les Conseils Municipaux sont composés de personnes différentes c'est bien parce que chaque Conseiller doit se faire son propre point de vue et voter en conscience. Notre pays est déjà l'un des rare au monde à accorder un droit de vote à l'exécutif au sein du législatif de la commune, mais il n’a pas poussé le vice jusqu’ à accorder 25 voix au seul Maire et 8 voix a un seul représentant de la minorité.

Un vote sur les indemnités d'élus des adjoints. La municipalité fixe l'indemnité au montant maximum et y ajoute les primes pour ville centre et station climatique. Si les prétextes de ces primes sont étonnants, il n'en demeure pas moins que le montant des indemnités d'élus, 3500 euros pour le Maire et 1400 euros pour les adjoints n'est pas excessif au regard des responsabilités et de la complexité croissantes des sujets traités. La municipalité s'engage à ce que les adjoints consacrent à leur mandat une journée par semaine. 

Enfin un vote sur le projet Chabloux. Une acquisition de la commune et une donation pour la commune. Nous sommes favorables à ces deux délibérations, mais nous souhaitons que la municipalité avance plus rapidement sur la résolution des problèmes de circulation que pose le projet Chabloux. Nous y participerons au sein de la commission urbanisme.

La répartition des commissions ne se fera que lors du prochain Conseil Municipal du jeudi 15 mai à 20H30. Il faudra que les commissions se mettent rapidement au travail avant l'été sinon ce sera 6 mois de perdus sur le mandat. Le travail municipal ne doit pas se faire seulement par l'exécutif mais bien avec la participation de l'ensemble du Conseil Municipal.

Je suis surpris par l'ambiance tendue de ce Conseil Municipal. Le travail en commission permettra peut être de créer une atmosphère plus propice au travail pour l'intérêt général.

Prochains RDV :
  • réunion ouverte au public du Conseil Communautaire jeudi 17 avril à 20h00 à Archamps, Bâtiment Athéna
  • réunion ouverte au public du Conseil Municipal, jeudi 15 mai à 20h30 à la Mairie de Saint Julien

lundi, 07 avril 2008

La représentativité des Conseils Communautaires

J'ai déjà écris quelques notes sur le manque de représentativité des institutions publiques Françaises composées quasi exclusivement d'hommes, blancs de plus de 50 ans. La loi sur la parité a introduit un peu de diversité des sexes dans les instutions élus par scutin de liste (c'est à dire uniquement les Conseils Régionaux et les Conseils Municipaux. Mais la diversité des origines et la diversité des générations restent exclus des institutions prétenduement représentatives de la République).

Avec ces dernières municipales, la diversité des origines des Français est toujours mal représentée. A ma connaissance on compte un ou deux Conseillers Municipaux issus de l'immigration parmi les près de 300 conseillers municipaux du canton, pour représenter plus de 10%-15% des électeurs ! 

Nous avons vu quand même l'élection de jeunes maires dans notre circonscription et d'un peu plus de jeunes conseillers municipaux, mais nous sommes encore très loin de la représentativité de la population dans un bassin qui est l'un des plus jeunes de France. Et il semble que notre circonscription soit assez unique en France avec 3 maires de moins de 30 ans sur un peu moins de 50 communes.

Le problème de la représentativité est encore plus grave au niveau des Communautés de Communes. La plupart des communes sont des petites communes qui envoient deux ou trois délégués. La plupart du temps elles envoient à la Communauté le Maire et un ou deux adjoints. Le résultat est que l'on aggrave le manque de représentativité en envoyant les plus expérimentés d'un Conseil Municipal qui est déjà lui même beaucoup plus âgé que la commune. On se retrouve avec un Conseil Communautaire en total décallage avec la population.

Les débats du Conseil Communautaire seraient sans doute plus vifs mais surtout plus proches des préoccupations des habitants si les délégués communautaires étaient plus représentatifs de la diversité des habitants.

Nous ne pourrons construire notre avenir commun qu'en rassemblant toutes les générations, toutes les origines (et aussi accessoirement tous les courants de pensée de l'extrême gauche à l'extrême droite). Il est illusoire de penser que notre pays pourra se reconstruire avec seulement une seule génération, une seule origine, et seulement deux courants de pensée.

mardi, 01 avril 2008

Saint Julien doit mieux s’impliquer au sein de la communauté de communes du Genevois

Quelques une des priorités de Saint Julien devront être traités au niveau de la communauté de communes du Genevois. Le transport en particulier, mais aussi l’emploi ou la petite enfance. La commune gère annuellement environ 2000 euros par famille de dépenses publiques et la communauté de commune environ 500 euros par famille. Il est donc est important que Saint Julien assume son rôle de ville-centre en contribuant activement aux débats communautaires. Nous pouvons encore faire des progrès dans ce domaine. Les Comptes rendus des Conseils Communautaires publiés sur le site de la communauté de communes indiquent les présences.

Tableau des relevés de présence aux réunions du Conseil Communautaire sur l'année 2007 :

Dates 17-Dec 19-Nov 29-Oct 24-Sep 25-Jun 21-Mai 5-Fev presence
Delegue St-Ju
Delegue #1               100%
Delegue #2               86%
Delegue #3               86%
Delegue #4               71%
Delegue #5               71%
Delegue #6               71%
Delegue #7               0%
Delegue #8               0%
Delegue #9               0%
Delegue #10               0%
Delegue #11               0%
Presence St Ju 55% 45% 45% 45% 36% 45% 36% 44%
Presence autres 70% 74% 70% 79% 67% 67% 74% 71%
Present
Absent

Notre commune dispose de 11 délégués. Les relevés de présence montrent que 5 de ces 11 délégués ne sont allés à aucune réunion du Conseil Communautaire au cours de l’année 2007. Je ne citerai pas les noms car il ne s’agit pas de mettre tel ou tel à l’index car les uns et les autres ont eu d’autres manières de s’engager pour la commune. En particulier certains ont eu du mal à avoir suffisamment de disponibilité personnelle pour cumuler une responsabilite d’adjoint qu’ils ont bien assumée avec une responsabilité de délégué à la communauté de communes qu'ils ont abandonnée. Mais il reste un problème : Saint Julien doit être activement représentée au sein de la communauté de communes. Au total et en moyenne, le taux de présence des délégués de Saint Julien est de seulement 44% contre 71% pour les délégués de toutes les autres communes ce qui réduit de moitié notre capacité d’influence.

La réponse habituelle –qu’on entend aussi des députés français qui sont les recordmen européens de l’absentéisme parlementaire- c’est que le travail se fait en commission (réponse facile car l'absentéisme en commission est plus difficilement vérifiable). Renseignements pris auprès d’élus du canton, il s’avère que le Maire s’active beaucoup dans les commissions. Quelques autres aussi comme François Cena ou Eric Brachet qui n’était pourtant pas délégué (chapeau!).  En revanche, Saint Julien a été totalement absente entre autre de la commission transport alors que c’est notre commune qui est la première concernée. Une ville de 11 000 habitants qui dispose de 11 délégués communautaires ne peut être représentée efficacement par son Maire et deux ou trois élus avec lui.

Jusqu'à présent les Conseils Communautaires étaient la seule responsabilité des délégués communautaires puisque les commissions étaient ouvertes à tous. Pour l’avenir de notre commune, il serait sage que les Conseillers Municipaux désignent le 10 avril prochain des délégués communautaires qui s’engagent à participer activement aux travaux de la communauté de communes.

vendredi, 28 mars 2008

Pot de fin de campagne

Au cours des ces derniers mois, vous avez été très nombreux à nous aider, à nous encourager, à nous financer par vos dons, à nous soutenir. Vous avez été 1621 à nous accorder votre confiance en votant pour nous dimanche 16 mars. Depuis deux semaines vous avez été également très nombreux à nous témoigner votre reconnaissance et à nous encourager à persévérer.

Nous vous en remercions profondément. Nous continuerons de vous servir au sein du Conseil Municipal.

Afin de terminer cette phase de campagne, nous vous invitons pour partager

un verre de l'amitié le samedi 5 avril à 11h00

devant le supermarché Champion Lambert.

Faites suivre cette invitation et venez nombreux avec vos proches et vos amis qui nous ont également accordé leur confiance.

samedi, 22 mars 2008

Premier conseil municipal

Hier soir avait lieu le premier Conseil Municipal de ce nouveau mandat.

Nous refusons l'idée qu'il y ait une majorité et une opposition. Nous nous voyons plutôt comme conseillers municipaux qui avec leur expérience et leur point de vue contribuent à prendre des décisions qui vont dans le sens de l'intérêt général. Pourtant nous ne serons pas toujours d'accord. Nos divergences de point de vue doivent venir de divergences d'appréciation et pas d'un antagonisme systématique et stérile. Nous souhaitons qu'il en soit de même pour les 33 membres du Conseil.

Nous n'avons pas présenté de candidat pour l'élection du Maire et avons voté blanc. Nous avons voté contre l'augmentation du nombre d'adjoints qui étaient 7 en fin de mandat et passent maintenant à 9 car cela représente déjà une augmentation de 40 000 euros par an des dépenses municipales (soit déjà 8 euros par an et par famille de dépenses supplémentaires). Plusieurs d'entre nous ont voté pour la liste des adjoints présentée par le Maire.

Nous voulons travailler en confiance avec l'exécutif et les autres conseillers municipaux. Cette confiance existait il y a quelques semaines lorsque nous nous croisions sur le terrain de la campagne, mais elle a été mise à mal par la dernière semaine de campagne. Nous souhaitons que cette confiance se reconstruise par un travail quotidien de propositions constructives et d'écoute mutuelle.

Pour nous il y aura un symbole fort de cette volonté de confiance mutuelle qui sera la désignation des délégués de Saint Julien à la communauté de commune. Saint Julien y dispose de 11 délégués. La logique démocratique voudrait que 6 délégués soient issus de l'équipe de M. Thénard qui a obtenu 51% des voix et 5 de notre équipe qui a obtenu 48% des voix au second tour des municipales de dimanche. D'autant plus que la responsabilité de délégué communautaire est une charge lourde que les adjoints ont eu du mal à assumer sur les dernières années de leur mandat précédent (cf les relevés de présence dans les procès verbaux du Conseil Communautaire qui montrent que Saint Julien n'est habituellement représenté que par 5 de ses 11 délégués).

Juridiquement, l'exécutif peut décider de n'envoyer que des membres de leur équipe. Ils peuvent aussi décider de n'envoyer que 1, 2 ou 3 délégués de notre équipe comme cela se faisait par le passé dans des schémas d'opposision/majorité classiques. Il nous semble que ces schémas là sont dépassés. Il reviendra aux Conseillers Municipaux d'en décider lors du prochain Conseil Municipal du 10 avril.

lundi, 17 mars 2008

Fiers d'être restés fidèles aux habitants

Bonjour,

Depuis plusieurs années nous avons été à votre écoute pour identifier les problèmes prioritaires et y apporter des solutions. Nous avons pour cela rassemblé une équipe qui fédère des personnalités de toutes sensibilités politiques et de toutes générations. Plus que toute autre équipe nous sommes allés à votre rencontre : à la sortie des supermarchés de Saint Julien, à la sortie des boulangeries en faisant du porte à porte car nous savons que vos horaires ne vous permettent plus de participer aux campagnes. A nos côtés se trouvaient deux listes concurrentes, l'une composée à partir de membres du Parti Socialiste et l'autre à partir de membres de l'UMP.

Durant la campagne du premier tour, les deux autres listes ont souligné leurs divergences profondes et leur opposition.

Vous avez été très nombreux à nous accorder votre confiance pour le premier tour.

Entre les deux tours, la liste PS et des membres de la liste UMP se sont entendus. En totale contradiction avec leurs engagements politiques, en totale contradiction avec leurs propos publics de campagne du premier tour, ils ont choisi de s'entraider pour le second tour afin de préserver leur duopole partisan. Ils ont fait l'erreur d'affirmer publiquement leur accord : la liste PS dans une note publiée sur leur blog mardi soir et rapidement enlevée, et le candidat UMP Daniel Bouchet dans des propos tenus sur France Bleue Pays de Savoie même s'ils ont été ensuite corrigés par un communiqué de presse. Pour parvenir à leurs objectifs ils n'ont pas hesité à diffuser des fausses rumeurs irresponsables (le financement supposé par notre équipe d'une mosquée) et des tracts mensonger orduriers notamment aux cyclades.

Hier soir la liste du PS et des membres militants de la liste UMP affichaient ensemble leur joie. De notre côté c'est la déception qui régnait. La joie et la déception sont des sentiments qui passent vite.

Ce matin il nous reste la fierté : la fierté du travail accompli, la fierté d'avoir été fidèles à nos convictions, fidèles à nos engagements mais surtout fidèles à chacun d'entre vous. La fierté restera.

Devant tant de sectarisme, il est de notre responsabilité collective d'oeuvrer ensemble pour notre pays et nos communes. Il est temps de mettre un terme au cinéma qui veut que sur la scène publique les appareils PS et UMP s'opposent systématiquement à ce que dit le concurrent politique mais qu'ils contribuent à leurs réélections respectives en secret. Il est temps de fédérer les Français de bonne volonté de droite et de gauche qui placent l'intérêt du pays avant les intérêts partisans et les ambitions personnelles.

Il n'a manqué que 85 voix pour faire exploser le duopole partisan sectaire hier soir. Mais nos coups de boutoirs ont porté. J'en remercie profondément toutes les personnes qui ont pris part à la campagne : les colistiers, les soutiens et chacun des 1621 Saint Juliennois qui nous ont fait confiance. Le temps joue en notre faveur car les contradictions sont désormais apparentes entre les discours publics des appareils partisans et leurs accords secrets. Chaque année une nouvelle génération d'électeurs arrive dans les isoloirs qui s'opposent à ces clivages d'un autre âge. Ensemble poursuivons nos efforts. Notre avenir collectif en dépend.

vendredi, 14 mars 2008

Une équipe à votre service et un projet pour Mieux Vivre à Saint Julien

 

Téléchargez notre projet de ville complet en cliquant ici : projet de ville

Nous vous donnons rendez vous ce soir pour notre réunion publique de fin de campagne ce vendredi 14 mars à 20h00 à la salle du Savoie au dessus du cinéma le rouge et le noir.

 

Une équipe qui rassemble de multiples compétences pour être plus efficace.

Nom, Prénom, Âge
1 VIELLIARD Antoine 36 ans
2 JOUBERT Catherine 50 ans
3 BRUNET Pierre 51 ans
4 LEMERLE Lydie 36 ans
5 SANSA Frédéric 27 ans
6 GUEGUEN Dominique 53 ans
7 MARX Cédric 35 ans
8 GERARD Isabelle 39 ans
9 CARL Edy 57 ans
10 GHOSN Dorina 50 ans
11 BOUGHANEM Samir 32 ans
12 CHARPIE Sophie 21 ans
13 TANRIKULU Stéphane 29 ans
14 PÉLISSON Nicole 60 ans
15 HARTER Philippe 40 ans
16 MAISSA Jeannette 64 ans
17 DUPARC Paul 43 ans
18 GAUGHRAN Catherine 41 ans
19 BRINGOLLET Stéphane 36 ans
20 DELEPINE Amélie 25 ans
21 DUVERNEY Rémy 25 ans
22 DUBOURGEOIS Odette 39 ans
23 PONCET Grégoire 35 ans
24 BRUYAS Emilie 30 ans
25 SEVERAC Laurent 33 ans
26 BIRMELE Emilie 24 ans
27 STEFFENINO Olivier 36 ans
28 ERMENEUX Maroussia 34 ans
29 LECAQUE Vincent 26 ans
30 VAUFREY Valérie 42 ans
31 PALENZUELA Marc 39 ans
32 CARL Béatrice 33 ans
33 DUCHENE Claude 62 ans

 

PS : Le code électoral nous oblige à fermer les commentaires et à ne plus publier de note à compter de ce vendredi  à minuit et jusqu'à dimanche à 20H (attention les bureaux de vote ferment eux à 18H00). Nous vous donnons RDV à la Mairie dimanche pour le dépouillement. Nous mettrons les résultats en ligne dimanche vers 20H00 environ. 

jeudi, 13 mars 2008

Compte rendu d'hier soir

Vous trouverez en lien ici un compte rendu de la réunion d'hier soir par Jean-François Mabut, journaliste à la Tribune de Genève.